Actualité

2 décembre 2011

Victime de son délestage, la JIRAMA n’arrive plus à distribuer de l’eau

More articles by »
Written by: HR

Les coupures intempestives de la JIRAMA continuent de plus belle. Une coupure dure en moyenne 3 heures, dans certains quartiers les habitants subissent deux coupures, le matin et en fin d’après midi. L’électricité ne revient qu’en fin de soirée vers 21h. En fait, tout le monde essaie de s’adapter au fait de vivre et travailler sans électricité.

Dans les familles, les effets négatifs commencent à se faire sentir sur les études des enfants. Le nombre d’élèves qui n’arrivent pas à faire leurs devoirs faute d’électricité, a fortement augmenté. La faible luminosité des bougies n’incite pas les jeunes à apprendre leurs leçons. De plus, les enfants se mettent au lit généralement vers 20h alors que la lumière ne revient que vers 9h du soir. Un enseignant dans une école primaire de la capitale a remarqué une baisse de niveau de ses élèves depuis le début du délestage.

Les professionnels sont également mécontents. Les vendeurs d’appareils électroménagers ont enregistré une baisse de leurs ventes. Pourquoi acheter des appareils électriques alors qu’ils ne pourront même pas être utilisés ? Dans certaines familles, l’utilisation de robots ou mixeurs a été abandonnée pour se mettre au presse-purée manuel. Les salons de coiffures et les cybercafés enregistrent des pertes de 40% de chiffre d’affaire chaque jour. Les micro-entreprises sont les plus vulnérables, ces dernières n’ont pas les moyens d’acquérir un groupe électrogène.

Est-ce que cela peut s’empirer ? la réponse est OUI. L’absence d’électricité entraîne l’arrêt des suppresseurs de la JIRAMA. Du coup, la société de distribution d’eau et d’électricité se retrouve dans l’incapacité de d’approvisionner les foyers en eau. La pression d’eau est insuffisante car les suppresseurs ne fonctionnent plus. La JIRAMA accumule les difficultés, victime de son propre délestage. Le calvaire des consommateurs n’est pas prêt de s’arrêter. Madagascar va revenir à l’âge de pierre.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *