Actualité

9 juin 2012

Une surveillance aérienne des forêts par WWF

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
wwf

En partenariat avec l’association belge Aviation sans frontières, WWF Madagascar a mis en œuvre son projet de surveillance aérienne des aires protégées de la Grande île. La surveillance aérienne a permis d’obtenir des images des forêts protégées dans la sud de Madagascar dont l’aire protégée du PK32-Ranobe, l’aire d’Amoron’ny Onilahy, la forêt des Mikea et le parc national de Tsimanampetsotse. Au cours des missions de surveillance, la WWF a pu collecter des photos témoignant de l’état de la déforestation dans le pays.

Les clichés ont été exposés au cours de la Foire Internationale de Madagascar pour interpeller les visiteurs et les conscientiser sur l’importance de la protection de l’environnement. Le projet a reçu le prix belge de l’énergie et de l’environnement. Du point de vue opérationnel, ces clichés ont permis à la WWF d’informer la population locale vivant autours des zones protégées sur l’évolution de la couverture forestière. Les images aériennes sont expliquées aux paysans et agriculteurs afin de les responsabiliser sur l’importance de la protection des ressources naturelles. Le système de surveillance aérienne a permis de développer des outils utilisés à l’échelle nationale pour aider les communautés à faire face au phénomène des cultures sur brûlis.

Le projet de WWF et d’Aviation sans frontières a été pensé pour prendre une dimension humaine et de développement durable. Les zones communautaires protégées sont directement gérées par les communautés locales. Les clichés permettent de localiser avec précision les emplacements des zones érodées, la taille des zones défrichées ainsi que le taux de défrichement. D’un point de vue opérationnel, les clichés ont permis aux responsables d’orienter les patrouilles de contrôle terrestres dans leurs rondes. Dans le parc national Mikea, la WWF a pu évaluer l’étendue des parcelles défrichées. Si on en comptait 22 en 2011, elles sont au nombre de 44 actuellement. En montrant aux villageois la dégradation de leur environnement à travers différents clichés, cela a permis aux paysans de se rendre compte de la situation critique des forêts primaires malgaches. L’objectif sur le long terme est de changer le comportement de la population locale pour qu’elle abandonne les cultures sur brûlis.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *