Actualité

31 janvier 2012

Une nouvelle technologie attire la clientèle malgache

More articles by »
Written by: Julia

Des crises économiques, une instabilité politique et des violences sociales de tout genre ont atteint le pays depuis quelques années ; même les rues de  Tananarive représentent un danger pour la population. Selon les études menées par  le gouvernement, le nombre de criminels,  de délinquants  et de meurtres n’ont cessés d’augmenter à Madagascar.Cette insécurité grandissante a poussée les malgaches à se défendre et se pencher vers les moyens d’autodéfenses  proposées par le marché tels  que les fusils,  les armes  blanches dont la matraque électrique en fait  partie. La matraque électrique est devenue, récemment, l’arme la plus prisée  da population malgache,  c’est pour cela que presque tous les revendeurs locaux la commercialise, en attendant que la matraque électrique de fabrication  locale obtienne un brevet de fabrication.

Seule une infime partie de la population malgache, soit les plus riches peuvent se permettre de se procurer ce genre d’arme puisque son  coût fortement élevée est un barrage pour quelques uns même si les zones enclavés ou les bas quartiers, souvent les  victimes d’agresseurs ou de brigand, par contre, l’arme de fabrication locale  devrait être vendue  à moitié prix, si bien entendu, elle obtienne une autorisation légal. D’après les informations recueillies auprès de quelques  revendeurs de la capitale, l’usage  de  la matraque électrique ne nécessite  aucunement  une autorisation particulière  ni  des aptitudes intellectuelles  quelconque.

Dernièrement, un spécialiste malgache avait expliqué qu’à peine une seconde et demie après contact avec le corps, la matraque électrique fait son effet et paralyse la victime pour une durée de 10 minutes au moins. Cet outil d’autodéfense produit une tension de l’ordre de 20 KV réel et un faible niveau d’ampérage de manière à garder la victime en vie et, toujours selon ce spécialiste, ce type d’arme électrique de défense délivre une décharge électrique qui paralyse l’agresseur et ne laisse pas de trace alors que  ses effets disparaissent au bout de quelques minutes de ce fait une  arme électrique de défense permet de neutraliser une personne sans que celle-ci soit blessée cependant pour être efficace, les électrodes de l’arme doivent être au contact de l’adversaire.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *