Actualité

30 janvier 2012

Une hausse de plus de 100% des prix des produits frais

More articles by »
Written by: Madahoax

On ne peut pas passer devant ce phénomène plutôt captivant ! Face à cette flambée de prix de légumes et de fruits sur le marché, les consommateurs ne cessent de se plaindre. Plusieurs clients habitués nous témoignent de cette montée flagrante de prix et curieusement cela s’accentue le dimanche.Ainsi, une mère de famille avance : « on reconnaît que ce n’est plus la campagne de récolte des carottes et des tomates mais quand même leur prix ne doit pas excéder les 1000Ar/kg pour les carottes, et 1500Ar/kg pour les tomates comme chaque année ». Car on voit qu’au niveau du marché local, les mêmes produits se vendent à 1200Ar/kg pour les carottes, et 2000Ar voir 2800Ar/kg pour les tomates.  Même les femmes de ménages n’ont pas caché leur mécontentement. En effet, l’une d’entre elles nous affirme que cela affecte leur travail, car leurs patrons commencent à ne plus avoir confiance. Presque tous les produits maraîchers sont en hausse, pour le haricot vert, le prix du kilo s’affiche  entre 2500 et 3000Ar, pour la pomme de terre, il faut débourser entre 600 à 1000Ar pour avoir un kilo. Quant à la pêche, le kilo s’achète en ce moment à 2000 et 2400Ar contre 1000Ar il y deux semaines de cela, tandis que la papaye ne s’obtient qu’à partir de 2000Ar au lieu de 800Ar.

Mise à part la hausse des prix, la qualité des fruits et légumes étalés sur le marché laisse à désirer. Ceci s’explique par le fait que les produits sont triés et exportés et les marchands ne collectent que les derniers choix. C’est ce qu’avance une marchande de légumes.

Cette flambée de prix peut s’expliquer sur différents points de vue, certains disent que c’est à cause de la hausse du carburant, d’autres déclarent que les produits subissent des dommages causés par les pluies, bref, l’on sait que les victimes seront toujours les ménages qui sont obligés de restreindre leur provision habituelle.

On ne peut pas passer devant ce phénomène plutôt captivant ! Face à cette flambée de prix de légumes et de fruits sur le marché, les consommateurs ne cessent de se plaindre. Plusieurs clients habitués nous témoignent de cette montée flagrante de prix et curieusement cela s’accentue le dimanche.

On devrait faire appel à ce que les inspecteurs du commerce ne se limitent pas seulement au contrôle des produits alimentaires vendus dans les grandes surfaces et les épiceries. Ils devraient également descendre sur les marchés publiques parce que la majorité des ménages s’approvisionnent là-bas.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *