Actualité

23 décembre 2011

Une demande massive de sécurisation au niveau foncier

More articles by »
Written by: Madahoax

L’Etat malgache a engagé des réformes pour dénouer les crises et litiges qui sont récurrentes dans le secteur foncier. La gestion foncière et domaniale était centralisée au niveau de l’Etat. Or le manque de moyens humains, financiers et matériels avec des procédures lourdes ont mis en évidence l’inefficacité de l’administration : prévalence élevée de litiges fonciers au niveau des tribunaux, 400 000 demandes de titres en souffrance, 6 ans en moyenne pour délivrer un titre, 1000 titres délivrés par an et un système d’archivage vétuste entraînant la détérioration des documents fonciers.

Appuyé par des partenaires techniques et financiers (AFD, FIDA, MCA…), l’Etat malgache a définit quatre axes d’intervention. Les fonctions domaniales et topographiques ont été restructurées et les services fonciers ont été informatisés. Les Communes ont été chargées de certifier les parcelles occupées ou exploitées qui ne sont pas encore immatriculées. Les textes juridiques et diverses réglementations foncières ont été remis à jour. Enfin des programmes nationaux de formation de tous les acteurs locaux ont été mis en place.

La décentralisation de la gestion foncière confère au Maire la possibilité designer un acte de propriété sous réserve que la Commune possède un guichet foncier avec une cartographie de l’ensemble des occupations foncières et des différents statuts des terrains. 400 guichets fonciers ont été mis en place avec l’aide des bailleurs de fonds. De 2006 à 2010, 120 000 demandes de certificats fonciers ont été déposées au niveau des guichets. Cette fréquentation est encore loin des prévisions établies alors que le temps de délivrance d’un certificat prend environ un an et coûte en moyenne 17 000 Ariary actuellement. 60 000 certificats ont déjà été délivrés.

La population n’a pas été suffisamment informée et sensibilisée sur le rôle des guichets fonciers. Les usagers n’ont pas encore pleinement confiance en ces nouvelles dispositions. D’ailleurs, 66% des usagers ont avoué que leur principale motivation était de sécuriser leur patrimoine foncier, pour éviter tous problèmes aux enfants au moment de l’héritage. Malgré ces efforts notables, les litiges fonciers sont encore nombreux au niveau des tribunaux.

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *