Actualité

21 mai 2012

Une banque réunionnaise pour les paysans

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
paysans

La plupart de la population malgache  vit encore de l’élevage et de la culture. Toutefois, rares sont les banques commerciales qui acceptent de financer les paysans. Aujourd’hui ces derniers auront la chance de réaliser leurs rêves grâce à la Caisse Régionale de Crédit agricole mutuel de la Réunion.

L’île rouge renferme d’innombrables richesses naturelles mais peu sont ceux qui savent les exploiter. A l’heure actuelle, les différentes filières agricoles existant dans la Grande Ile dépendent de la production des 80% de paysans que compte le pays. Malgré cela, la majorité des banques commerciales classiques ne prendraient jamais le risque d‘étendre  leurs réseaux d’agences aux zones rurales. Selon Christian De La Giroday, président de la Caisse Régionale de Crédit agricole mutuel de la Réunion, les banques commerciales ne s’aventureront pas à financer l’agriculture, même si les paysans ont besoin d’une structure afin de les accompagner pendant les saisons.

C’est pour cela que la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de la Réunion a créé un partenariat avec les réseaux de microcrédit Tiavo et Fivoy. Ce programme de financement conjoint a été instauré afin de développer l’agriculture dans le Sud, une zone démunie qui a grand besoin de la contribution des réseaux de Microfinance rurale. Selon lui, comme  le Sud du pays présente un fort potentiel de terres agricoles et de ressources en eau peu valorisées, les productions traditionnelles doivent être étendues et intensifiées, que ce soit pour le maïs, le riz, l’arachide, ou encore le ricin. Actuellement, les petites industries locales de transformation des produits agricoles commencent à apparaître et leur développement pourrait bénéficier de partenariats réunionnais.

 A cet effet, la banque mutualiste est prête à dispenser des formations pour des élus mutualistes des caisses locales, des chargés du crédit, des salariés, des conseillers et des caissiers pour qu’ils conçoivent et distribuent des services financiers pour la population rurale de la région Sud de la grande île. En général, l’objectif de ce programme de formation est d’étendre les activités des institutions de micro finance au milieu rural et agricole. La formation en question comprendra 5 missions dont : l’animation des agences, la commercialisation, la gestion des risques et la gouvernance.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *