Actualité

16 mai 2012

Un marin malgache poignarde son commandant

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Pagaille à bord du patrouilleur Osiris

Dernièrement, un triste évènement s’est déroulé à bord du patrouilleur de la surveillance de pêches Osiris. Un marin de nationalité malgache aurait poignardé son commandant de bord. Des frustrations couvées depuis quatre ans l’auraient poussé à commettre ce geste.

De nos jours, de nombreux Malgaches travaillent à l’étranger. Notamment en France, à Johannesburg mais également à l’île de la Réunion. Récemment une enquête dévoilée par la radio Freedom de l’île de La Réunion, rapportée par le journal en ligne, Zinfos 974.com affirme qu’une pagaille avait eu lieu à bord du patrouilleur Osiris, un bateau de la direction des pêches de la mer sud océan Indien (DMSOI). Selon eux, un marin de nationalité malgache travaillant dans ce bateau de surveillance aurait poignardé le commandant de bord, Jacques Deshayes. Assailli de quatre coups de couteau, ce dernier a survécu et est maintenant hors de danger. Arrêté, son agresseur a été livré à la justice. D’après les interrogations, le marin malgache témoigne qu’il aurait vécu un enfer pendant les quatre années lorsqu’il a vécu à bord de l’Osiris. Des insultes venant du commandant étaient devenue monnaie courante. En outre, il a également vidé son sac en dénonçant les conditions des marins malgaches à bord de ce bateau.

Fausses accusations

Les allégations du marin ont fait un grand bruit à travers les ondes de la radio Freedom et celle du journal en ligne Zinfos 974.com. Elle argue que des marins malgaches seraient effectivement victimes d’exploitation et que les membres de l’équipage ne seraient pas traités sur le même pied d’égalité. Entre autres, les deux médias réunionnais qui ont traité ce délicat dossier ont indiqué qu’un marin français toucherait mensuellement une rémunération supérieure à 1500 euros alors que celui d’un matelot malgache serait évalué à 160 euros, ce qui a poussé ce dernier à commettre son acte.

Avant même que les médias réunionnais dévoilent  cette affaire, le commandant de l’Osiris, Jacques Deshayes, a démenti toutes leurs allégations. Il souligne également que
ces marins malgaches  font état de nombreux actes punissables. Toutefois, la marine malgache ne confirme pas ces dénonciations et les autorités n’ont pas encore émis de communiqué officiel sur la position à prendre dans cette affaire.

 






 
 

 

Le Saphir de Madagascar, une malédiction pour ses habitants ?

Depuis qu’on prétend qu’il existe un gisement de saphir à Ambatondrazaka, dans la commune de Didy, des pionniers venant des quatre coins de l’île ont envahi les lieux.  Les  habitants de la région commencent à en s...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *