Actualité

23 juillet 2012

Trois militaires tués à Ivato, Appocalypse Now ?

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
militaire RFI

A quelques heures de la rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana, les habitants de Tana ont eu droit à quelques frayeurs. Dans la matinée du dimanche 22 juillet, des coups de feu ont été tirés dans les campements du 1er régiment RFI d’Ivato. Trois morts et trois blessés, c’est le bilan des échanges de tirs entre les militaires. Tôt dans la matinée, au même moment où les riverains se préparaient pour la messe, des militaires à bord de 4×4 sont entrés dans le camp de la RFI. Maîtrisant les sentinelles de gardes, les militaires ont pris possession de l’armurerie et enfilés leurs tenues de combat.

A la tête de la rébellion se trouvait le caporal Koto Mainty surnommé Black. Ancien garde du corps de l’ancien ministre de la défense Noel Rakotonandrasana, il a donné l’ordre à ses compagnons d’armes de tirer sur « quiconque s’aventure dans le camp », une fois le camp entre leurs mains. Un capitaine du RFI voulant négocier la libération de ses proches, a été exécuté par les rebelles. Les militaires ont vite été mobilisés pour verrouiller le secteur. Les échanges de coups de feu ont continué toute la matinée. La tension est montée d’un cran lorsque les mutins ont tiré au mortier, refusant de se rendre. Tous les autres militaires ont été consignés en caserne par l’Etat Major, le temps de maîtriser la situation à Ivato. Les forces de l’ordre sont entrées en action dans l’après midi pour reprendre le contrôle du 1er RFI. Le caporal « Black » a été tué et des arrestations ont été faites. Le caporal Koto Mainty n’a émis aucune revendication, personne ne connaît ses véritables motivations.

Est-ce que les forces de l’ordre ont agis rapidement pour étouffer l’affaire dans l’œuf ? N’oublions pas que ces mêmes forces de l’ordre ont pris plus de 15 jours de réflexion avant de mener l’offensive contre le voleur de zébus qui a tué une dizaines de militaires dans le sud de l’île. La population reste perplexe, encore une manœuvre pour essayer de retarder la rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana ? A force de vouloir laver leur linge sale entre eux, les militaires ont fini par perdre toute leur crédibilité vis-à-vis des malgaches.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *