Actualité

9 février 2012

Travail des enfants : bon marché et sans engagement!

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

A Madagascar, beaucoup d’enfants entrent dans le marché du travail. Un marché très attrayant pour les employeurs du au coût plus que raisonnable de leurs prestations. Dans les marchés, les dockers se plaignent car ces enfants leur font une «  concurrence déloyale » car ils acceptent  la moitié du tarif normal pour transporter les marchandises, notamment les sacs de riz.  Patrick un petit travailleur confirme qu’effectivement  «pour une distance de moins de cent mètres je suis prêt à porter un sac de riz au tarif de 150 ariary ».

Les enfants sont surtout d’excellents porteurs d’eau. Yvette, une mère de famille déclare qu’en période de vacances, les enfants de son quartier assurent le service à des prix largement inférieurs à ceux pratiqués en temps normal.  Effectivement, les enfants acceptent ces prix quelque soit la distance entre les bornes-fontaines et les maisons de leurs employeurs. D’après un résultat d’enquête de la plateforme de société civile pour l’enfance, près de la moitié des enfants issus de quartiers défavorisés d’Antananarivo font ce  travail.  L’activité de porteur  d’eau est celle qui emploie le plus de main d’œuvre suivi par le ramassage d’ordures.

Les enfants qui effectuent des petits boulots, gagnent en moyenne entre 200 et 2000 ariary par jour. Andry, un autre petit porteur d’eau explique que « le marché est encore large, mais le gain dépend de ma disponibilité, car je vais encore à l’école ». En revanche, beaucoup d’enfants exercent à la fois l’activité de marchands ambulants, de vendeurs de sachets en plastique et de docker à proximité des grands marchés de la capitale. « Le porter madame est tarifé de 200 à 700 ariary, selon le bon vouloir de la cliente tandis que chaque sachet vendu me rapporte 100 ariary de bénéfice » affirme Salohy une petite fille qui travaille aux alentours des pavillons d’Analakely.

Malheureusement, ces petits travailleurs sont obligés de négliger voir de quitter l’école. Si en ville les métiers de bateleur, chercheur d’eau et marchand ambulant sont les principales activités rémunératrices des enfants. En dehors de la ville le secteur agricole et minier sont les deux domaines pourvoyeurs d’emplois.

 






 
 

 

Forum des métiers organisé par le service d’insertion sociale et d’orientation professionnelle.

Tous les ans le SOS Villages d’Enfants organise un forum des métiers destiné aux jeunes qui sont pris en charge par l’association. Ceci entre dans le cadre de son objectif qui est de donner à chaque enfant un épanouisse...
by Madahoax
0

 
 

Abandon des jumeaux, une coutume dépassée!

La ville de Mananjary située dans la partie Est de la Grande île est tristement célèbre pour l’abandon des jumeaux dès leur naissance. Le comble c’est que le taux de gémellité y est le plus élevé par rapport au res...
by Madahoax
0

 

 

Des étudiants de l’INSCAE viennent en aide à des enfants handicapés mentaux

Créé en Septembre 2002, l’Institut Médico-Educatif (IME) Equilibre sis à Ambaranjana fête, cette année, ses dix années d’existence. Cet institut offre à des enfants handicapés un cadre adapté à leurs besoins afin...
by Julia
0

 
 

Les personnes âgées sont aussi victimes de la maltraitance.

Le nombre de personnes âgées augmente progressivement grâce aux progrès de la médecine.    Désormais un malgache sur 10 entre dans la catégorie sénior. Malheureusement, cette frange de la société est souvent sujett...
by Madahoax
0

 

 

La violence envers les femmes s’est intensifiée

La violence n’est pas un fait inconnu dans les pays en voie de développement comme le cas de  Madagascar. Malgré la fulgurante évolution de l’être humain,  il lui reste encore une faille.
by Julia
1

 



One Comment


  1. […] ne manifestent aucun intérêt pour les personnes les plus vulnérables. Une  situation des plus scandaleuses d’autant  que ces dernières sont  souvent des femmes enceintes, des personnes âgées ou […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *