Actualité

27 décembre 2011

Trafic des bois précieux: la transparence est nécessaire

More articles by »
Written by: Julia
boisrose

Le dossier sur le trafic des bois de rose de Madagascar est loin d’être clos pour la communauté internationale. Même si cette dernière a pu constater de visu les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la feuille de route, la communauté internationale exige également du gouvernement malgache une totale transparence concernant la gestion des rondins de bois de rose saisis.Des solutions ont été avancées par les bailleurs de fonds tel que la Banque Mondiale ou certains organismes de protection de l’environnement comme la Durell Wildlife Conservation Trust. Une gestion transparente des stocks saisis permettrait au gouvernement de gagner en crédibilité vis-à-vis de la communauté internationale, dont les Etats-Unis et surtout vis-à-vis de la population malgache qui n’a plus confiance aux dirigeants.

Le gouvernement devrait annoncer publiquement la quantité réelle des bois saisis. Si la vente des stocks saisis à déjà été décidé, les acheteurs devraient être connus de tous ainsi que le montant généré par ces ventes. Un appel d’offre doit être lancé pour éviter toute transaction de gré à gré. Enfin, une commission composée de responsables de la justice, des forces de l’ordre, de la société civile, des ministères de l’environnement et des forêts, des ONG œuvrant pour la conservation, devrait être mis en place pour se charger de la vente des bois précieux saisis.

La Banque Mondiale insiste sur le fait qu’une forte volonté politique est nécessaire pour arrêter ce trafic. Le réseau mafieux a des ramifications étendues avec de fortes capacités financières, tout le monde sait qu’il y a des gros bonnets civils et militaires impliqués mais qui restent intouchables. Les citoyens malgaches préfèrent garder le silence même s’ils ont des preuves. Le système judiciaire devrait mettre en place un système de protection pour ceux qui témoigneraient et fourniraient des preuves.

Enfin, la Durell Wildlife Conservation Trust insiste sur la sensibilisation de la population sur la sauvegarde des ressources naturelles à tous les niveaux. Ainsi les futurs dirigeants et gestionnaires du pays prendront conscience de l’importance de l’environnement pour l’avenir du pays. Les bailleurs de fonds sont prêt à travailler avec le gouvernement pour lutter contre le trafic des bois de rose si ce dernier accepte de jouer le jeu






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *