Actualité

6 mars 2012

Téléphone portable : secteur en pleine croissance

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Les nouvelles technologies de l’information et  de la communication communément appelées les NTIC commencent à prendre une importance considérable à Madagascar. La demande en matière de NTIC s’est accrue depuis quelques années.

Comparé aux pays en voie de développement d’Afrique,  la population malgache n’est pas en reste quand il s’agit de nouvelles technologies, en particulier en matière de téléphonie mobile. Toutefois, la demande est encore faible par rapport aux autres pays de l’Afrique subsaharienne.

Cette folie a même touché les familles malgaches même les plus traditionnelles. Selon les données publiées par la Pnud,  il y a deux ans, environ 25% des ménages possédaient un téléphone portable en milieu rural contre 51,6% et plus  en milieu urbain. La téléphonie mobile a connu des changements fulgurants depuis quelques années. L’intégration de caméras, appareil photos, et dernièrement, la connexion internet. Mais le taux d’accès au réseau internet reste encore minime, seul une infime partie de la population malgaches sait l’utiliser.

Malgré les crises incessantes qu’a connues la grande île, le secteur de la télécommunication résiste toujours. Les NTIC sont présents dans le quotidien. Les boutiques spécialisées en téléphonies mobiles grouillent dans les rues de la capitale et commencent désormais à gagner les régions côtières.

D’après les statistiques de l’Office malgache des études et de la régulation des télécommunications ou OMERT, le chiffre d’affaires du secteur  était au alentour de  248,6  millions de dollars, il y a de cela quatre ans. Alors que dans les années 90, les bailleurs de fonds étaient sceptiques quant au succès de la téléphonie mobile.

Avec l’arrivée de l’internet à très haut débit, les opérateurs espèrent attirer une clientèle encore plus grande. D’où les différentes offres et promotions que l’on peut constater  ici et là. Cela signifie également que les portes resteront toujours ouvertes aux concurrents et que le marché n’a pas encore montré ses limites.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *