Actualité

26 mars 2012

« Taom-baovao Malagasy »: pour une réjouissance effective.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes :
taom-baovao

La colline sacrée d’Ambohidrabiby a reçu l’essentiel de la célébration du « Taom-Baovao Malagasy ». Les initiateurs n’ont pas choisi cet endroit au hasard. C’est sur cette cime que le roi Ralambo a édifié le « Fandroana ». Fandroana signifie littéralement bain. Mais connote la purification du corps et de l’esprit. Outre cela, Ambohidrabiby est le conservateur de la flamme éternelle en Imerina.

C’est à Ambohidrabiby même que le flambeau a été allumé le 22 mars à 13 heures 32 minutes avant d’aller rejoindre la capitale et les autres lieux de cérémonie. La cérémonie a été agrémentée d’un spectacle de Hira Gasy animé par des grandes pointures telles que Raedisaminana Sahavato et Rasoalalao Kavia. Il semble que l’ardeur des Malgaches n’ait pas complètement disparue. Les habitants de la localité n’ont pas manqué de signaler leur présence massive. Vint ensuite, dès les premières lueurs du jour, les rites du « Fafy » et « vary tondrahan-dronono sy tantely ». Pour  finir en beauté, Les cérémonies officielles, en présence des autorités locales ont clôturé la grande fête.

Envergure nationale

Pour cette année,  les organisateurs se sont focalisés davantage sur la proposition d’une date commune pour la célébration du Nouvel An Malgache. « Nous avons décidé d’un atelier qui rassemblera sous peu tous les Andriana de Madagascar, les notables et les institutions concernées pour discuter et trouver une date nationale », souligne le professeur Rabetrano Andriambololo-Nivo, chef de file des natifs d’Ambohidrabiby. La démarche est plus qu’en bonne voie. On n’attend plus qu’un éventuel aboutissement.

Il est grand temps de secouer le Malgache qui sommeille au fond de chacun, et de le conscientiser sur la valeur de cet évènement. Le comité des initiateurs de l’évènement tirent la sonnette d’alarme du côté de l’administration comme l’Office régional du tourisme d’Analamanga (Ortana), les  « Andriana enina toko », les Jaky Mena ou encore les autres dignitaires royaux. La venue de Georgette Kamamy, princesse du Menabe, de la dynastie d’Andriandahifotsy, des dignitaires de Patrick Zakariasy, de l’Atsimo Atsinanana, ainsi que d’Ambilobe n’a fait que renforcer cette résolution. Ces derniers n’étaient pas les seules personnalités présentes.        






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *