Actualité

16 novembre 2011

Social : Les marchands ambulants, un éternel problème ?

More articles by »
Written by: HR
Étiquettes : ,

Les jouets commencent à orner les étalages des commerçants pour nous rappeler que la fin de l’année approche avec ses joies et aussi désagréments : embouteillages interminables sous une chaleur accablante, des marchands envahissant le trottoir et la chaussée. Mais depuis la crise, le nombre de marchands ambulants n’a cessé d’augmenter et aucune mesure n’a pu résoudre le problème de ces vendeurs informels.

Les agents de la commune urbaine d’Antananarivo ont beau faire des descentes plus ou moins inopinées, cela finit toujours de la même manière : courses poursuites, parties de caches-caches et enfin les marchands qui reviennent occuper la rue une fois les agents de la commune partis.

Quand l’anarchie et le désordre devient la norme, il n’est plus étonnant que les marchands refusent de déménager et d’occuper les infrastructures aménagées pour eux tel le marché de Namontana. Trop loin pour eux, jamais le client n’ira se déplacer et aussi il est hors de question de payer une taxe communale qui viendrait diminuer son maigre revenu. Du coup les marchands occupant les stands de la commune se mettent aussi à occuper la chaussée pour réparer une injustice. Si la commune n’arrive pas à chasser les marchands ambulants, autant faire de même. Analakely, Behoririka, Tsaralalàna, Mahamasina…, bientôt ces quartiers seront inaccessibles aux automobilistes avec les fêtes de fin d’année qui approchent.

La commune ne compte pas en rester là, mais chaque mesure entreprise est maintenant source de conflits et violences. Les agents de la municipalité sont pris à partie. Les marchands sommés de quitter les lieux ripostent par la violence : jets de projectiles, passages à tabacs. Il n’est plus étonnant de voir les agents municipaux accompagnés de l’armée. Les marchands ambulants se rebiffent et sont déterminés à protéger leur unique source de revenus, ce que l’on peut comprendre. Mais entre légitimité pour l’un et légalité pour l’autre, qui gagnera le bras de fer ? C’est un débat qui n’est plus uniquement du ressort politique car il est devenu partie prenante de notre quotidien.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *