Actualité

24 novembre 2011

SOCIAL : Les droits des travailleurs encore ignorés par beaucoup

More articles by »
Written by: HR

Mercredi, le calme régnait à Behoririka. Les boutiques sont restées fermées, les évènements de la veille sont encore présents à l’esprit des habitués des lieux. Ces échauffourées remettent au devant de la scène les droits des employés à Madagascar qui sont régulièrement bafoués.

Le code du travail stipule : « tout salarié à droit au respect de sa dignité. Dans toutes les relations de travail, nul ne peut être victime de mauvais traitement ou de violence portant atteinte à l’intégrité physique ou morale prévue et sanctionnée par le code Pénal ». Qu’en est-il de son application ?

L’inspection du travail à Antsahavola reçoit plus de 20 plaintes par jour. Des employés se plaignent généralement de violences commises par leur patron, de non paiement de salaires, de no respect de contrats…La plupart des victimes sont des employés des zones franches ou des boutiques. Depuis la crise, de nombreuses sociétés ont des difficultés à honorer les salaires de ses employés, ce qui a entraîné une hausse des plaintes reçues au niveau de l’inspection du travail.

Il faut noter qu’avec l’importance du secteur informel, les personnes travaillent souvent sans contrat de travail et sont loin de connaître leurs droits. La crise n’aidant pas, de peur de se retrouver sans source de revenus, certains employés préfèrent se taire et subir les brimades de leur employeur.

Des efforts de sensibilisation doivent être menés par l’inspection du travail pour faire connaître les droits des salariés aux employés et aux employeurs. Il reste encore beaucoup à faire à Madagascar en termes de prévention, sensibilisation, formation et renforcement de capacités.

Ainsi, le Bureau International du Travail a organisé un atelier de formation pour les inspecteurs du travail. 55 inspecteurs ont bénéficiés de formation sur le plan d’action de lutte contre le travail des enfants. Le but est d’éradiquer le travail des enfants en 2015. Le taux d’enfants qui travaillent est passé de 33% à 28% en 4 ans. Espérons que la crise sociale actuelle ne vienne pas gâcher les efforts accomplis.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *