Actualité

24 novembre 2011

SOCIAL : Les droits des travailleurs encore ignorés par beaucoup

More articles by »
Written by: HR

Mercredi, le calme régnait à Behoririka. Les boutiques sont restées fermées, les évènements de la veille sont encore présents à l’esprit des habitués des lieux. Ces échauffourées remettent au devant de la scène les droits des employés à Madagascar qui sont régulièrement bafoués.

Le code du travail stipule : « tout salarié à droit au respect de sa dignité. Dans toutes les relations de travail, nul ne peut être victime de mauvais traitement ou de violence portant atteinte à l’intégrité physique ou morale prévue et sanctionnée par le code Pénal ». Qu’en est-il de son application ?

L’inspection du travail à Antsahavola reçoit plus de 20 plaintes par jour. Des employés se plaignent généralement de violences commises par leur patron, de non paiement de salaires, de no respect de contrats…La plupart des victimes sont des employés des zones franches ou des boutiques. Depuis la crise, de nombreuses sociétés ont des difficultés à honorer les salaires de ses employés, ce qui a entraîné une hausse des plaintes reçues au niveau de l’inspection du travail.

Il faut noter qu’avec l’importance du secteur informel, les personnes travaillent souvent sans contrat de travail et sont loin de connaître leurs droits. La crise n’aidant pas, de peur de se retrouver sans source de revenus, certains employés préfèrent se taire et subir les brimades de leur employeur.

Des efforts de sensibilisation doivent être menés par l’inspection du travail pour faire connaître les droits des salariés aux employés et aux employeurs. Il reste encore beaucoup à faire à Madagascar en termes de prévention, sensibilisation, formation et renforcement de capacités.

Ainsi, le Bureau International du Travail a organisé un atelier de formation pour les inspecteurs du travail. 55 inspecteurs ont bénéficiés de formation sur le plan d’action de lutte contre le travail des enfants. Le but est d’éradiquer le travail des enfants en 2015. Le taux d’enfants qui travaillent est passé de 33% à 28% en 4 ans. Espérons que la crise sociale actuelle ne vienne pas gâcher les efforts accomplis.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *