Actualité

18 mai 2012

Revalorisation de l’élevage de chèvres à Ampanihy ouest

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
chevre angora

Dans l’économie malgache, l’élevage reprend peu à peu une place importante.  Le projet de soutien au développement rural a financé 20 associations d’éleveurs pour relancer l’élevage caprin à Ampanihy ouest.

Lors de la foire de l’élevage et de la production animale à Nanisana, le président de l’association  Marohana Justin Soamihary a précisé que l’association faisait partie des groupements bénéficiaires du soutient du PSDR pour un montant de 4 millions Ar. C’est surtout grâce à ce financement que ces derniers ont pu s’acheter des chèvres angoras à raison d’environ 500 000 AR l’unité pour une chèvre âgée de 4 ans et 400 000 Ar pour une femelle de 1 an. Selon les éleveurs, la laine fournie par ces chèvres est de bonne qualité. Il faut savoir qu’à partir de 1 an, une chèvre angora peut déjà être tondue. Par contre, une femelle donne  1,5 kg de laine par tonte alors qu’un mâle peut en fournir plus, soit 2kg.

A Madagascar, l’élevage de chèvres à laine peut faire vivre une famille entière avec un kilo de laine vendu à 12 000 Ar. La tonte se fait 2 fois par an et une chèvre  peut mettre bas une fois par an. L’élevage caprin pourrait être un nouveau souffle pour le secteur primaire. Aussi, pour aider la population d’Ampanihy, le PSDR compte  d’ici quelques années, multiplier la population caprine de l’espèce angora. Cela permettra de relancer non seulement l’élevage de cette espèce mais aussi la fabrication de tapis mohair, l’activité qui autrefois faisait la renommée d’Ampanihy. Faute de production locale, les fabricants de tapis étaient obligés d’importer la laine de l’étranger.

Si l’élevage de chèvres angora se développe à Ampanihy, le tissage de tapis mohair verra son coût de production diminuer grâce à un approvisionnement local en laine de bonne qualité. Aussi, afin d’atteindre cet objectif, les associations de paysans ont reçu du PSDR des formations techniques axées sur les soins des chèvres et leur gestion. Bien sûr, ces derniers devront investir dans les différents traitements et soins pour leur cheptel. Toutefois, avec l’appui du PSDR et de la Banque mondiale, tout est possible.

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. Magnifique, j’adore ce sujet !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *