Actualité

4 avril 2012

Résultat plus ou moins satisfaisant de « l’opération coup de poing »

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
police

Pour faire face à la recrudescence du banditisme qui s’accentue dans le pays, la gendarmerie et les militaires ont rejoint la police pour mener à bien l’opération coup de poing. Depuis quelques jours, 10 cas de banditisme ont été enregistrés dans la capitale et ses alentours dont 7 avortés.

En effet, suite aux conseils fermes du président de la HAT, les forces de l’ordre se sont impliquées dans ladite opération. Un peu partout dans l’île, ils ont déployé des stratégies afin de faire régner la sécurité, une tranquillité rêvée depuis belle lurette par la population.

Lors d’une conférence de presse, le général Richard Ravalomanana a fait part du bilan complet donné par le conseil de gouvernement. On peut dire que les cas d’insécurité ont été réduits entre le 28 mars et le 02 avril. Pour preuve, voici le bilan : 8 948 individus ont subi un contrôle d’identité, 694 personnes suspectées et interpellées, 20 alertes reçues, 16 interventions effectuées, 884 infractions constatées, 406 arrestations, 7 621 véhicules dont 1275 motos contrôlées et 466 papiers de véhicules retirés. Dans ses propos, le général Richard Ravalomanana n’a pas cessé d’inciter la population à travailler de concert avec les agents des forces de l’ordre. « Le problème lors des interventions ne vient pas seulement des Forces de l’ordre mais aussi des victimes qui oublient les numéros d’urgence. Ou encore le manque de précision du lieu où se trouve leur domicile… », annonce-t-il. Ceci dit, il n’a pas omis de rappeler les numéros respectifs des entités à contacter d’urgence.

Cependant, cette conférence avait peut-être pour but de camoufler ce qui se trame au sein des forces de l’ordre. Il s’avère que les militaires se sont retirés de l’opération faute de moyens, pourtant l’ordre de mission a été pris en conseil des ministres. Interrogé sur le sujet, le général Richard Ravalomanana a étalé son explication comme quoi l’affaire sera portée devant le conseil des ministres. Malgré ce quiproquo, il tenait à rassurer la population. Durant les fêtes pascales l’opération de sécurisation sera renforcée, les zones classées « rouges » feront l’objet d’une extrême surveillance.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *