Actualité

23 avril 2012

Rencontres du film courts : 2000 euros pour le gagnant du zébu d’or!

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
clôture des 7e rfc

Même si des étoiles disparaissent du firmament, d’autres apparaissent pour briller dans le monde du cinéma malagasy. La fermeture officielle de la 7e Rencontres du film court s’est déroulée au dôme RTA Ankorondrano. Conclusion, remise des prix, hommage aux grands réalisateurs malagasy, ont été au programme.

Pour la plupart des spectateurs, en l’occurrence, les jurys et les invités internationaux, le niveau de la cinématographie dans notre pays est en train de gravir les échelons. Les jeunes talents ont démontré à travers leurs œuvres qu’ils ont du potentiel à exploiter. Tous bouillonnaient de créativité, mais il fallait choisir un gagnant pour chaque catégorie. Laza, le directeur de RFC, a été plus que satisfait en affirmant que « tous les concurrents, sans exception, ont été des gagnants. C’est grâce à vous que ce festival existe ». Et au parrain du festival, le cinéaste Raymond Rajaonarivelo, d’ajouter que « au niveau de la qualité, c’est une réussite, mais il y a des choses qu’il faut améliorer, comme les scénarios et la dramaturgie ». Comme dit l’expression, « la critique constructive est un levier du progrès ».

Pour en revenir aux méritants, le zébu d’or de la catégorie documentaire est attribué à Alain Rakotoarisoa pour son œuvre « Brebis galeuse ». En récompense, il a reçu la somme de 2000 Euros, ainsi qu’une invitation au festival Interfilm de Berlin 2012. « Ray » de Herizo Ramilijaonina a remporté le zébu d’or catégorie animation. Le jeune cinéaste  s’est vu attribuer une formation de trois mois à l’Institut de l’image de l’Océan Indien à la Réunion, payée par l’agence universitaire de la Francophonie. Le « Dooz » de Toky Randriamahazosoa a devancé ses concurrents de la catégorie fiction. Le prix ? Il a obtenu une formation gratuite de deux mois aux hautes écoles d’Art et Design de Genève, tous frais payés par Holcim. Le zébu « d’aide au développement » ou de la nouvelle catégorie diasporama est attribué à Lova Nantenaina avec son exploit « Conter les feuilles des arbres ». Son lot est l’achat de son prochain film par Canal France International. Comme le public a aussi son mot à dire dans cette rencontre, il a élu « Ce n’est qu’un rêve » de Minomihamina Ramanantsoa qui a concouru dans la catégorie fiction pour le titre du prix public. La réalisatrice a reçu une invitation pour le festival Off court de Trouville en France pour cette année.

En marge de cette cérémonie, on a rendu hommage à Solo Randrasana et Limby Maharavo, deux grands cinéastes malagasy. Ils pourront reposer en paix, car la relève est assurée !

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *