Actualité

17 juillet 2012

Quand la SADC dit que c’est URGENT, elle prend minimum deux mois pour statuer…

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
sadc rencontre

La SADC prend son temps. On finit par s’y habituer. Au début du mois de juin, la SADC décide d’organiser une rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana en insistant sur son caractère urgent et indispensable pour dénouer les obstacles à la mise en place de la feuille de route. Presque un mois et demi après cette première déclaration, on ne sait toujours pas où et quand cette rencontre aura lieu et encore moins les points qui y seront abordés. Par contre, la SADC n’est pas avare en ultimatum. Maintenant, Rajoelina et Ravalomanana ont jusqu’à la fin du mois de juillet pour trouver un terrain d’entente.

Dans son communiqué, la SADC déclare que « si les deux parties ne sont pas capables de conclure un accord final (…), la ou les parties responsables seront désavouées par la communauté internationale concernant une participation future dans le processus » de mise en œuvre de la feuille de route. Comme les camps de Rajoelina et celui de Ravalomanana s’accusent d’être le facteur bloquant de la crise, on se demande si la SADC pourra les désavouer tous les deux. De plus, Rajoelina étant au pouvoir, on imagine mal la communauté internationale le désavouer étant donné que cela fait trois ans qu’elle accepte tous les revirements et dénis de signature venant du président de la Transition. Les membres de la société civile restent unanimes, qu’il y ait entente ou non entre les deux protagonistes, la crise ne sera pas résolue pour autant.

La SADC défend sa position en déclarant que « les leaders politiques sus mentionnés sont d’une importance critique pour défaire le blocage et relever les défis qui ont causé la présente impasse dans la situation politique ». N’étant pas à l’abri d’un coup de théâtre de dernière minute, la population s’en tient aux déclarations des deux leaders. Andry Rajoelina se dit ouvert à toute discussion pour rechercher des solutions à la crise tandis que Ravalomanana affiche ouvertement sa volonté de se porter candidat aux prochaines élections présidentielles. En fait, rien n’a changé en un mois et demi et tout le monde reste perplexe concernant la suite des évènements.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *