Actualité

21 mars 2012

Projet HIMO: la balle est dans le camp d’ Andafiatsimo.

More articles by »
Written by: Madahoax
Tanjombato

Le lancement du projet HIMO (Haute Intensité de Main d’Œuvre) a débuté dernièrement. La Commune rurale de Tanjombato est l’une des heureuses élues  pour bénéficier de ce projet. Le fokontany d’Andafiatsimo est le premier à jouir de ce lancement.

Le projet consiste à éradiquer les jacinthes d’eau, les principales responsables de la stagnation des eaux usées. Plusieurs bras s’y colleront pendant dix jours. Ils s’attèleront au curage des canaux d’évacuation d’eaux usées au sein même de leur fokontany. Chaque travailleur recevra 3kg de riz en contrepartie des efforts fournis. La durée moyenne de travail est de cinq heures.

 Initié par Michèle Ratsivalaka, Conseillère spéciale du Président de la Transition chargée des Affaires sociales, ce projet himo est à vocation purement sociale. Ce projet concerne essentiellement le petit peuple et a pour but de conscientiser  ces personnes nécessiteuses sur l’assainissement tout en subvenant ponctuellement à leurs besoins nutritifs. En raison du grand nombre de la population du fokontany d’Andafiatsimo (15 098 habitants), les responsables ont établi une rotation pour une meilleure répartition du travail. Ainsi, la totalité des habitants, hommes et femmes confondus, pourront y participer à tour de rôle.

Les habitants n’ont pas manqué de montrer leur gratitude pour ce  geste. Pour eux, ce projet est une véritable bénédiction pour la simple raison qu’il crée des emplois. D’autant plus que les emplois se font de plus en plus rares par les temps qui courent. Cette initiative leur permet donc de gagner leur vie convenablement. Outre la création d’emplois, le projet HIMO a permis l’entretien des infrastructures de leur fokontany. Désormais, les artères principales, les ruelles et les canaux d’évacuation des eaux usées d’Andafiatsimo redeviennent fonctionnels. Et ce, pour le plus grand bonheur de ses habitants.

Ce projet ne mérite que d’être appuyé et sa pérennisation amènerait automatiquement les villageois à faire plus grand cas de ces infrastructures.      






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *