Actualité

10 avril 2012

Politique : Norbert Lala Ratsirahonana un supposé décès démenti

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes :
Norbert Lala Ratsirahonana

Des rumeurs ont vite fait le tour de la capitale selon lesquelles Norbert Ratsirahonana, le bras droit du président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) est décédé. Quelques proches du concerné ont même reçu des messages de condoléances.

La semaine dernière, l’homme politique a été évacué à La Réunion pour un suivi médical. Mais il semblerait que certaines personnes souhaitent sa mort au point de divulguer de faux propos à son encontre. Monsieur Ratsirahonana, fondateur du parti Asa Vita no Ifampitsarana (AVI), est en effet un personnage politique très important, non seulement durant la période de transition mais aussi pendant les années 90 où il détenait les postes de  président de la Haute Cours Constitutionnelle, de président intérimaire de la république sous Zafy Albert ou encore le poste d’ambassadeur itinérant  sous Marc Ravalomanana. Et par rapport à la conjoncture actuelle, son image de conseiller spécial de la transition ne fait pas plaisir à bon nombre de gens.

Lors du week-end pascal, la fausse nouvelle a été publiée par certains organes de presse on-line. Mais la rumeur a été de sitôt démentie par le président du Conseil d’orientation politique du parti AVI, Laurent Ramaroson. Pour sa part, la ministre de la Santé Publique, Juanita Manajara, à la fois membre de l’AVI a précisé que Norbert Lala Ratsirahonana a effectué un bilan médical. Sa vie n’est nullement en danger. Il semble même qu’il sera de retour au pays très bientôt.

Selon les informations, dès l’arrivée du fondateur de l’AVI à l’aéroport de La Réunion, quelques membres du GTT (Gasy Tia Tanindrazana) l’ont hué, mais encore, la manifestation s’est poursuivie jusqu’à l’hôpital où il se rendait. Banderoles qui affichaient « matesa faingana » (meurt vite), insultes étaient au menu. Le GTT n’a cependant pas respecté les consignes de silence dans les périmètres hospitaliers, déplorent les partisans de l’AVI.

Ainsi donc, l’AVI classe les actes des partisans de l’ancien président déchu, « d’acte de provocation ». Des gestes qui reflètent un non-respect des droits humains fondamentaux alors que leur leader réclame en même temps l’apaisement et la réconciliation.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *