Actualité

10 avril 2012

Politique : Norbert Lala Ratsirahonana un supposé décès démenti

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes :

Des rumeurs ont vite fait le tour de la capitale selon lesquelles Norbert Ratsirahonana, le bras droit du président de la Haute Autorité de la Transition (HAT) est décédé. Quelques proches du concerné ont même reçu des messages de condoléances.

La semaine dernière, l’homme politique a été évacué à La Réunion pour un suivi médical. Mais il semblerait que certaines personnes souhaitent sa mort au point de divulguer de faux propos à son encontre. Monsieur Ratsirahonana, fondateur du parti Asa Vita no Ifampitsarana (AVI), est en effet un personnage politique très important, non seulement durant la période de transition mais aussi pendant les années 90 où il détenait les postes de  président de la Haute Cours Constitutionnelle, de président intérimaire de la république sous Zafy Albert ou encore le poste d’ambassadeur itinérant  sous Marc Ravalomanana. Et par rapport à la conjoncture actuelle, son image de conseiller spécial de la transition ne fait pas plaisir à bon nombre de gens.

Lors du week-end pascal, la fausse nouvelle a été publiée par certains organes de presse on-line. Mais la rumeur a été de sitôt démentie par le président du Conseil d’orientation politique du parti AVI, Laurent Ramaroson. Pour sa part, la ministre de la Santé Publique, Juanita Manajara, à la fois membre de l’AVI a précisé que Norbert Lala Ratsirahonana a effectué un bilan médical. Sa vie n’est nullement en danger. Il semble même qu’il sera de retour au pays très bientôt.

Selon les informations, dès l’arrivée du fondateur de l’AVI à l’aéroport de La Réunion, quelques membres du GTT (Gasy Tia Tanindrazana) l’ont hué, mais encore, la manifestation s’est poursuivie jusqu’à l’hôpital où il se rendait. Banderoles qui affichaient « matesa faingana » (meurt vite), insultes étaient au menu. Le GTT n’a cependant pas respecté les consignes de silence dans les périmètres hospitaliers, déplorent les partisans de l’AVI.

Ainsi donc, l’AVI classe les actes des partisans de l’ancien président déchu, « d’acte de provocation ». Des gestes qui reflètent un non-respect des droits humains fondamentaux alors que leur leader réclame en même temps l’apaisement et la réconciliation.

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *