Actualité

5 mars 2012

Point de vue du groupe des jeunes patriotes malgaches sur les évènements de 2009.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
politique

Face à la situation alarmante qui prévaut dans le pays, le groupement de jeunes patriotes malgaches a décidé à sa manière d’exprimer les souffrances endurées par le peuple. Ils veulent réveiller, à cet effet, les autorités transitoires afin qu’elles  se rendent compte de la gravité de la crise.

« Pleure mon pays bien-aimé », tel a été le thème attribué à la manifestation dudit groupe, dirigé par Ramy Rakotojaona dans la salle Arrupe de l’EKAR Faravohitra. Les membres ont porté une tenue noire, en signe de deuil et de recueillement pour tous les évènements tragiques qui se sont succédé dans le pays depuis 2009. Les leaders du groupe ont profité de l’occasion pour étaler les maux de la nation, lesquels, selon eux sont dus à la mauvaise gouvernance, au non respect de la démocratie et l’inexistence de l’Etat de droit actuellement. La diffusion des films concernant le lundi noir du 26 janvier et de la tuerie du 7 février a donné lieu à une conférence- débat. Le visionnage du film du carnage d’Ambohitsirohitra a permis  de confirmer l’existence de tirs venant de l’extérieur du palais. Ce sont les leaders du clan orangé qui ont tiré sur leurs partisans afin de faire porter le chapeau à l’ancien président.

La France a, elle aussi, été pointée du doigt. « Nous accusons la France d’être le cerveau du tout début jusqu’à maintenant, de ce coup d’Etat bien organisé par une minorité de malgaches, avec l’appui d’une frange de l’armée »,

Ces jeunes patriotes prévoient  d’interpeller la communauté internationale sur la réalité des situations sociales, économiques et politiques du moment. Le groupement remettra dans les prochains jours un mémorandum auprès de la SADC et des membres du corps diplomatique  résidant au pays. Pour terminer, le leader du mouvement a tenu à préciser qu’ils étendront leur action dans les 22 régions.  La présence de la délégation de l’ambassade de l’Afrique du Sud à cette réunion n’est pas passée inaperçue.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. […] par rapport à la crise qui sévit depuis 2009, que Me Avoko a décidé de réveiller le peuple malagasy à travers le […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *