Actualité

9 février 2012

Pas de vol pour le couple Ravalomanana

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Lalao Ravalomanana, tout comme son époux, Marc Ravalomanana n’a pas reçu l’autorisation de revenir à Madagascar. Si durant le jour prévu pour le retour de Lalao Ravalomanana le Président Directeur Général de la compagnie Air Link s’est tût, il donne aujourd’hui ses versions des faits.

Des actes bien calculés.

Le Président Directeur Général de la compagnie aérienne Air Link a été confronté deux fois de suite à une situation compliquée. Il a ainsi envoyé une lettre à l’adresse de Mamy Rakotoarivelo pour expliquer ce qui s’est passé. Selon lui, il a reçu une lettre officielle la veille du 21 Janvier, lui demandant d’interdire de vol l’ancien Président Marc Ravalomanana, lettre envoyé par le secrétaire général du Ministère des Transports Malagasy. Le 03 Février 2012, il a reçu la même lettre mais cette fois là, c’était pour interdire de vol l’épouse de Marc Ravalomanana. Après avoir appelé l’ambassadeur Malagasy résidant en Afrique du Sud, il en a eu la confirmation. Après s’être renseigné, le Président Directeur Général d’Air Link a su que les directives venaient de Jocelyn Razafimanjato, ministre des Transports Malagasy.

La HAT mise à mal.

La HAT est actuellement mal vue par la communauté internationale à cause des deux empêchements consécutifs. En effet, le retour à Madagascar de l’ancien Président Marc Ravalomanana faisait partie de la feuille de route et le fait de l’en avoir empêché, remet en cause l’exécution de la dite feuille de route.  De même, Lalao Ravalomanana que l’on ne doit pas craindre a elle-même été empêchée, ce qui est encore plus grave.

Actuellement, la HAT se trouve dans une mauvaise position, tant au niveau national qu’au niveau international. Suite à l’interdiction d’embarcation de Marc Ravalomanana et son épouse, la mouvance Ravalomanana, présidée par Mamy Rakotoarivelo  s’est retiré du gouvernement de transition. Cette mouvance joue un rôle important dans l’accomplissement de la feuille de route et cette exécution est actuellement interrompue. Plus grave encore, le président Andry Rajoelina a annoncé lors de son discours du 07 Février 2012 qu’il ne désire plus continuer à respecter la feuille de route. La sortie de crise ne sera donc pas pour l’immédiat pour Madagascar.






 
 

 

Militaires, politiques et malfaiteurs, la déroute de Madagascar

Les relations ambigües entre les militaires, politiciens et dahalos constituent le plus grand danger pour le maintient de la paix et de la sécurité à Madagascar. Les évènements de 2009 ont fait éclater au grand jour les ...
by Madahoax
0

 
 
rajoelina ravalomanana

Rajoelina et Ravalomanana ne sont pas les seuls à décider

Pendant qu’Andry Rajoelina s’installe dans ses quartiers à Rio de Janeiro, à l’hôtel Arena en face de Copacabana, les entités politiques et civiles se bousculent à Madagascar pour organiser des rencontres entre les d...
by Madahoax
0

 

 
Madagascar La Banque Mondiale évalue

La Banque Mondiale dresse un bilan alarmant sur Madagascar

La banque mondiale a sorti un rapport intitulé « Madagascar – après trois ans de crise : évaluation de la vulnérabilité et des politiques sociales et perspectives d’avenir ». Si l’institution internationale a bl...
by Madahoax
0

 
 

Edito : L’argent nous tuera tous

Nous avons toujours eu un rapport complexe avec l’argent. Si on dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, il n’empêche que tout le monde court après. Il semblerait que l’on ne cherche pas le ...
by Madahoax
2

 

 

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. […] la feuille de route n’est pas respectée, Madagascar ne pourra pas sortir de la crise et les fonds en provenance des grandes organisations mondiales […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *