Actualité

1 août 2012

Où sont vos casques?

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
moto

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre carré pour avancer, quitte à monter sur les trottoirs ou rouler en contre sens. La vente de scooters et de motos a augmenté avec la hausse des prix du carburant. En effet, avec une consommation moyenne de trois litres au cent, le calcul est vite fait. De plus, le fait de pouvoir se faufiler entre les voitures et éviter tout embouteillage, est l’un des arguments chocs de tout vendeur de véhicule à deux roues.

Cependant, à Madagascar, le code de la route est facilement oublié. La priorité se joue par le salut d’une main à travers la fenêtre, au coup de klaxon ou d’un coup de phare. Pour les deux roues, rouler en sens unique, sur les trottoirs et sans casque est toléré par les agents de police. Des familles se mettent à cinq sur une moto pour se rendre en ville, toujours sans casque. Les accidents sont nombreux et des victimes sont signalées chaque jour. On déplore le fait que les agents de police n’arrêtent pas les conducteurs en infraction du code de la route. Il ne s’agit pas de harcèlement, il s’agit avant tout de sensibiliser les personnes et surtout de veiller à la sécurité du conducteur. En effet, un accident pour un conducteur de deux roues qui ne porte pas de casque, c’est un traumatisme crânien au mieux et la morgue dans la majorité des cas.

Avec une population qui n’est pas éduquée, les gens ne comprennent que trop tard l’utilité de porter un casque. Les policiers n’arrêtent qu’un conducteur sur quatre et encore, ce dernier s’en sort en finançant le « café » de l’agent, sans pour autant mettre un casque la prochaine fois. Le conducteur a beau faire attention, il ne sera jamais à l’abri d’un taxi be sans freins en train de faire la course avec son collègue. Une famille entière a été décimée lors d’un accident de scooter et d’une moto. Quatre personnes sont mortes, dont une famille entière, et un gravement blessé. Aucun d’entre eux ne portait de casque…






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 

 
famadihana

Le famadihana, un moment de réjouissances pour les vivants en mémoires des défunts

Le retournement des morts ou famadihana est un rite bien ancré dans la tradition malgache. Ce rituel permet à la dépouille du parent de passer au statut d’ancêtre, razana. Selon un enseignant chercheur de l’Université ...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *