Actualité

26 juillet 2012

On a le droit de rêver

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Madagascar a les moyens pour se sortir de la pauvreté et de faire partie de ces pays émergents avec un taux de croissance à deux chiffres. Rien qu’en se focalisant sur les projets miniers qui ont terminé leurs premiers essais et qui envisagent de passer à la phase d’investissement, on estime à plusieurs dizaines de milliards de dollars le montant qui sera injecté dans le pays dans les dix prochaines années. Pour l’exploitation du gisement de fer de Soalala, c’est presque 8 milliards de dollars qui seront mis sur la table. Pour l’exploitation du pétrole lourd de Tsimororo, des compagnies pétrolières sont prêtes à investir 10 milliards. Des dizaines d’autre projet sont en cours d’études : pétrole, gaz naturel, charbon, uranium, terres rares, bauxite, aluminium, ilménite…Ce n’est plus une utopie, les opérateurs sont déjà en train de forer et attendent les premiers résultats.

Pour que ces milliards puissent servir au développement du pays, il faudra que les opérateurs se hissent à la hauteur des compétences et des moyens requis. Professionnalisme et hautes technologies seront la clé sinon, ce seront des entreprises étrangères qui se tailleront les plus grandes parts du gâteau. Ces gisements miniers seront exploités sur plusieurs décennies et procureront des revenus fixes à l’Etat via les taxes et autres redevances.  Pour que les entreprises puissent monter en compétence, les ressources humaines doivent être formées. On peut imaginer que des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects seront créés.  Les opérateurs investiront dans des infrastructures modernes (hôpitaux, ports, routes, écoles…) et participeront au développement des communautés et de l’agriculture.

En s’appuyant sur un projet de société, une bonne gouvernance et des institutions fortes, il n’y a aucune raison pour que le pays ne puisse pas sortir de la pauvreté. Avec une volonté politique et des hommes intègres, c’est la première étape à franchir. Espérons que la crise de 2009 servira de prise de conscience générale pour tous les malgaches qui s’uniront derrière le drapeau et œuvrer pour la construction du pays, à l’image des africains du sud  derrière Mandela.






 
 

 

La FMI vient évaluer la gestion de Rajoelina

Malgré les obstacles, la mise en œuvre de la feuille de route évolue dans le bon sens. Les bailleurs de fonds en font leur élément de base pour évaluer les progrès réalisés. Si la reconnaissance internationale est cond...
by Madahoax
0

 
 

la Transition ne peut pas résoudre des problèmes qui datent de cinquante ans

Les revendications du groupement des entreprises de Madagascar (GEM)  sont restées sans suite. Le secteur privé a interpelé le gouvernement pour que celui-ci s’intéresse aux problèmes économiques rencontrés par les op...
by Madahoax
0

 

 

Madagascar : un pays minier ou un pays touristique ?

 Les opérateurs touristiques se bougent pour promouvoir la destination de la grande île. Pourtant depuis quelques années sa faune et sa flore sont en danger.  La sortie du rapport Planète vivante 2012 par la WWF a fait sa...
by Madahoax
0

 
 

Botozaza Pierrot acquitte les impayés des employés de la SIRAMA

Un week-end plutôt débordant pour le vice-premier ministre chargé de l’économie et de l’industrie, Botozaza Pierrot, car dans son emploi du temps figurent plusieurs visites d’industries œuvrant dans la fabrication de...
by Madahoax
0

 

 

Implantation des filières chinoises à Madagascar

Depuis quelques années, la Chine n’a cessé d’accaparer toutes les terres rares de la Grande île.  Désormais, Pékin souhaiterait que toute sa filière s’implante sur notre sol. Les  terres rares constituent l’esse...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *