Actualité

26 juillet 2012

On a le droit de rêver

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
reve economique

Madagascar a les moyens pour se sortir de la pauvreté et de faire partie de ces pays émergents avec un taux de croissance à deux chiffres. Rien qu’en se focalisant sur les projets miniers qui ont terminé leurs premiers essais et qui envisagent de passer à la phase d’investissement, on estime à plusieurs dizaines de milliards de dollars le montant qui sera injecté dans le pays dans les dix prochaines années. Pour l’exploitation du gisement de fer de Soalala, c’est presque 8 milliards de dollars qui seront mis sur la table. Pour l’exploitation du pétrole lourd de Tsimororo, des compagnies pétrolières sont prêtes à investir 10 milliards. Des dizaines d’autre projet sont en cours d’études : pétrole, gaz naturel, charbon, uranium, terres rares, bauxite, aluminium, ilménite…Ce n’est plus une utopie, les opérateurs sont déjà en train de forer et attendent les premiers résultats.

Pour que ces milliards puissent servir au développement du pays, il faudra que les opérateurs se hissent à la hauteur des compétences et des moyens requis. Professionnalisme et hautes technologies seront la clé sinon, ce seront des entreprises étrangères qui se tailleront les plus grandes parts du gâteau. Ces gisements miniers seront exploités sur plusieurs décennies et procureront des revenus fixes à l’Etat via les taxes et autres redevances.  Pour que les entreprises puissent monter en compétence, les ressources humaines doivent être formées. On peut imaginer que des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects seront créés.  Les opérateurs investiront dans des infrastructures modernes (hôpitaux, ports, routes, écoles…) et participeront au développement des communautés et de l’agriculture.

En s’appuyant sur un projet de société, une bonne gouvernance et des institutions fortes, il n’y a aucune raison pour que le pays ne puisse pas sortir de la pauvreté. Avec une volonté politique et des hommes intègres, c’est la première étape à franchir. Espérons que la crise de 2009 servira de prise de conscience générale pour tous les malgaches qui s’uniront derrière le drapeau et œuvrer pour la construction du pays, à l’image des africains du sud  derrière Mandela.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *