Tourisme

30 mai 2012

Nosy Be met en avant ses atouts culturels et historiques

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,

Nosy Be est connu pour être la destination balnéaire de choix des touristes étrangers. Plages de sable blanc, eaux turquoises, aquariums naturels, pêche au gros, hôtels luxueux et piscines à débordement sont les atouts de l’île. Pourtant, depuis trois ans, de plus en plus de touristes s’intéressent au patrimoine historique et culturel de l’île. Berceau de la culture et des traditions Sakalava, Nosy Be met en valeur ses sites hors du commun.

Les plus anciennes traces d’activité humaine remontent au IXème siècle. Le site d’Ambanoro fut la première ville économique de Nosy Be, occupée régulièrement par des marins arabes. Zone de passage de navires commerçants, l’île aux parfums fut un lieu d’échange entre civilisations. En 1837 par exemple, des Hindous ont débarqué à Nosy Be et ont rencontré la reine Tsiomekon. Ils lui ont offert une pousse de banian, un arbre sacré en Inde. On dit que Bouddha aurait eu une illumination divine assis au pied de cet arbre. Pour marquer son installation sur l’île, la reine Tsiomekon fit planter la pousse de banian à Mahatsinjo. Cet endroit est devenu le site sacré des Sakalava.

200 ans plus tard, les racines du figuier banian s’étendent sur plus de 5000m². Appelé Arbre sacré, ces multiples racines sortant du sol forment à elles seules une petite forêt. Au creux de l’arbre, on trouve des tissus de couleurs rouge et blanc, symboles de la royauté Sakalava des tribus Zafinimena et Zafinifotsy. Le miel et les bouteilles de rhum disposés autours du site témoignent des nombreux passages des Sakalava venus sur les lieux pour prier, faire des vœux et déposer des offrandes à leurs ancêtres. Dans la croyance traditionnelle Sakalava lorsque les hommes meurent, leurs esprits se réincarnent dans des animaux. Ainsi, les reptiles et lémuriens vivant dans la petite forêt sont respectés par la population locale.

Lorsque les touristes arrivent sur les lieux pour visiter l’Arbre sacré, ils doivent respecter les coutumes locales : interdiciton de fumer, il faut se déchausser et  porter obligatoirement un pagne si on veut pénétrer au cœur de l’arbre. Pour entrer à l’intérieur de l’Arbre Sacré, il faut entrer par le pied droit et sortir de la même manière.  Le responsable du site est persuadé qu’en mettant en avant le potentiel écologique, culturel et historique de l’île, on pourra endiguer le tourisme sexuel sur l’île.






 
 

 
Madagascar destination touristique

Madagascar, la nouvelle destination phare de l’Océan Indien

Madagascar était l’invité d’honneur du 4ème Salon du bien-être, du tourisme et du jardin à Saint Denis à la Réunion. Encore un autre évènement professionnel qui a permis aux opérateurs économiques et les offices ...
by Madahoax
0

 
 

Air Madagascar inaugure la ligne Morondava-Isalo

Air Madagascar lance sa nouvelle stratégie pour relancer les vols nationaux et régionaux et participer au développement du tourisme. La ligne reliant Morondava à l’Isalo est maintenant effective. Le Twin OTTER 5R MGF a at...
by Madahoax
0

 

 

Le parc d’Anja, entre mythes et légendes

Située à une dizaine de kilomètres au sud d’Ambalavao, la réserve d’Anja de 13 hectares attire chaque année des milliers de touristes. Créé par une association de villageois, le site cultive son originalité au s...
by Madahoax
1

 
 

Le géotourisme pour valoriser la ville d’Antsirabe

Le géotourisme est un concept inventé par la National Geographic Society. Il s’agit d’un tourisme valorisant l’environnement d’un lieu, son patrimoine, sa culture, sa beauté et le bien être de ses habitants. C’est...
by Madahoax
0

 

 

Une foire internationale pour promouvoir la grande île

Le tourisme est un secteur économique important à Madagascar en tant que deuxième pourvoyeur de devises après le secteur minier. Au vu de l’immense potentiel touristique de l’île, les différentes institutions essaient...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.