Actualité

3 avril 2012

Monja Roindefo toujours à l’avance!

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Et c’est parti pour une autre démonstration de figure ! L’ancien premier ministre n’a pas fini de vider ses poches pour trouver un moyen de faire parler de lui. En tant que président national du parti Monima, Monja Roindefo, fils du feu Monja Jaona, a tenu à commémorer les divers évènements qui ont marqué le pays : à savoir, la répression du 1er Avril 1971 qui a fait plus de 3000 morts et la déportation de 1000 membres du parti monima à Nosy Lava et l’accrochage au Cemes Soanierana du  31 mars 1992.

Pour remplir le décor, des entités politiques issues de l’opposition ont été invitées à l’hôtel Colbert où se tenait la conférence.  Le leader du parti Monima en a profité pour étaler longuement ses opinions concernant la politique du pays. Mis à part les critiques lancés aux autorités de la transition pour leur manque de patriotisme, il a insisté sur la portée des luttes citées au dessus dans la construction du pays : les malgaches étaient persuadés que l’indépendance obtenue était un leurre ; ce qui a aboutit à des révoltes. Monja Roindefo rajoute que « les manifestations qui se sont succédées dans le pays ont toujours revendiqué la tyrannie et la dictature ».

En effet, son défunt père était le fervent nationaliste du parti « Monima Ka Mivimbio », et dirigeait le mouvement populaire de 1971 protestant contre une nouvelle forme de colonialisme. Les revendications de l’époque étaient axées sur la suppression des accords de coopération avec la France. Monja Jaona n’avait pas froid aux yeux et luttait pour ses idées sans jamais perdre ses  convictions.

Si l’on se réfère au nombre de fois où Monja Roindefo a changé son fusil d’épaule, on peut se poser des questions concernant ses réelles motivations et convictions.  D’abord bras droit du Président de la HAT, il a rejoint le camp de l’opposition après avoir été évincé de son poste de premier ministre. Porteur de critiques acerbes et vindicatives envers le régime de Transition, Monja Roindefo a surtout profité de cette  commémoration pour réitérer sa candidature aux prochaines élections présidentielles.






 
 

 

Militaires, politiques et malfaiteurs, la déroute de Madagascar

Les relations ambigües entre les militaires, politiciens et dahalos constituent le plus grand danger pour le maintient de la paix et de la sécurité à Madagascar. Les évènements de 2009 ont fait éclater au grand jour les ...
by Madahoax
0

 
 
rajoelina ravalomanana

Rajoelina et Ravalomanana ne sont pas les seuls à décider

Pendant qu’Andry Rajoelina s’installe dans ses quartiers à Rio de Janeiro, à l’hôtel Arena en face de Copacabana, les entités politiques et civiles se bousculent à Madagascar pour organiser des rencontres entre les d...
by Madahoax
0

 

 
Madagascar La Banque Mondiale évalue

La Banque Mondiale dresse un bilan alarmant sur Madagascar

La banque mondiale a sorti un rapport intitulé « Madagascar – après trois ans de crise : évaluation de la vulnérabilité et des politiques sociales et perspectives d’avenir ». Si l’institution internationale a bl...
by Madahoax
0

 
 

Edito : L’argent nous tuera tous

Nous avons toujours eu un rapport complexe avec l’argent. Si on dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, il n’empêche que tout le monde court après. Il semblerait que l’on ne cherche pas le ...
by Madahoax
2

 

 

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *