Actualité

24 mai 2012

Mise aux enchères publiques des biens de l’entreprise Tiko

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
tiko

Malgré les bonnes intentions du fils du propriétaire pour remettre sur pied l’empire familial, plusieurs obstacles l’empêchent d’accomplir les démarches nécessaires. Pourtant, dans les coulisses du pouvoir, des personnes laissaient entendre qu’il y avait des négociations entre le pouvoir en place et le président déchu pour la reprise des activités de Tiko.

Le verdict du litige opposant l’entreprise Tiko à la Direction Générale des Impôts est tombé au Tribunal d’Anosy. La Cour d’Appel d’Antananarivo  a confirmé la décision rendue par le Tribunal de Première Instance d’Antsirabe, donnant ainsi droit à la saisie et à la mise en vente aux enchères publiques des biens de Tiko. De source auprès de la direction de Tiko, la Société est contrainte de payer 172 milliards d’Ariary à l’Etat en guise de taxes impayées depuis plusieurs années.

A titre de rappel,  les responsables du groupe Tiko avaient avancé que le paiement exigé par le fisc ne pourra se faire qu’après l’ouverture d’un  compte affaires, prenant en considération les dommages subis par les sociétés du groupe. Tiko accepterait de payer le montant exigé par l’Etat à condition que ce dernier accepte également de le dédommager sur les préjudices subis. Ces dédommagements couvriront les dégâts matériels, les produits réquisitionnés, les marchandises bloquées au port de Toamasina et les manques à gagner de la société. La somme correspondante devrait être supérieure au montant des impôts réclamés par le fisc (172 milliards), selon leurs estimations. Ainsi les comptes devraient s’équilibrer.

Les employés de Tiko venus en masse ont accepté le verdict de la Cour d’Appel avec amertume. Si le verdict était prévisible, ils espéraient tout de même une autre tournure. Sur les 3500 employés du groupe ils ne sont plus qu’une centaine à travailler dans la ferme pour s’occuper des vaches laitières qui n’ont pas été vendues ou qui ne sont pas mortes pendant les trois ans d’inactivité des usines. En y regardant de plus près, peut être que si Marc Ravalomanana insiste tellement pour rentrer avant la fin du mois, ce n’est pas pour sortir le pays de la crise, mais pour essayer de sauver ce qui peut encore l’être de Tiko.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *