Actualité

5 juillet 2012

Michèle Rakotoson reçoit la Grande Médaille de la Francophonie

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
michele rakotoson

La Grande Médaille de la Francophonie récompense « l’œuvre d’une personne physique francophone qui, dans son pays ou à l’échelle internationale, aura contribué de façon éminente au maintien et à l’illustration de la langue française ». Infatigable militante pour le droit d’expression, l’écrivain Michèle Rakotoson s’est vu décerner la Grande Médaille de la Francophonie par l’Académie Française. Elle rejoint ainsi son illustre aîné Jacques Rabemanajara décoré au même titre en 1988.

Michèle Rakotoson a appris la nouvelle par l’intermédiaire de son éditeur. Profondément émue, l’écrivain est revenu sur ses origines. Fille d’une bibliothécaire et d’un journaliste elle est également la descendante de Ramahandry Rainijohnson, compagnon de route de Ratany, ayant travaillé pour la traduction de la bible en malgache. Cette distinction est « une double reconnaissance du travail fait et l’aboutissement du travail entamé par mes ancêtres. Je dédie aussi cette distinction aux intellectuels malgaches » a déclaré l’écrivain.

Son premier roman Dadabe est paru en 1984. Depuis, elle a sorti divers ouvrages, des pièces de théâtres, des nouvelles et des témoignages. Son œuvre Juillet au pays sorti aux éditions Elytis a reçu le Grand Prix Littéraire des Océans Indien et Pacifique en 2008. En 2011, Michèle a sorti Passeport pour Antananarivo, Tana la belle. Elle a dirigé le concours de nouvelles « les inédits de RFI-ACCT » à la Radio France Internationale puis créé le Prix RFI Témoin du monde. Engagée, Michèle travaille pour aider les nouveaux talents malgaches et milite pour la création de la Maison des écrivains.

La Grande médaille de la Francophonie vient récompenser le parcours et l’engagement de cette femme de culture malgache. Michèle Rakotoson rehausse l’image du pays sur la scène internationale. Elle déclare : « C’est extraordinaire ! Ca me met au même rang que Jean Métellus (Grand Prix 2010) et Abdelattif Laâbi (Grand Prix 2011) ». Nous espérons que Michèle fera des émules, ce qui est sûr, c’est qu’elle se bat pour révéler les autres écrivains malgaches.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *