Actualité

26 janvier 2012

Marius Fransman : « pas d’élections libres sans le retour de Ravalomanana »

More articles by »
Written by: Julia

Suite aux évènements survenus Samedi dernier, l’opinion publique internationale a été alertée. Ainsi, le vice ministre des affaires étrangères sud-africain Marius Fransman a organisé, une conférence de presse en Afrique du Sud. Dans son  communiqué avec la presse, il a demandé aux principaux protagonistes d’agir de manière responsable. D’un côté, il a jugé de l’inconscience d’Andry Rajoelina d’avoir parlé d’arrestation alors qu’on est en plein processus d’amnistie et de réconciliation. D’un autre, il a déploré que l’initiative de Marc Ravalomanana, fût malheureuse et irresponsable.En conclusion, il a mis les choses au point à ce qu’aucune élection libre et transparente ne se tiendra sans le retour de l’ancien président. Il a aussi mis en exergue que : « le retour de Marc Ravalomanana est sans condition, il faut régler la contradiction entre le projet de loi d’amnistie et sa condamnation ».  Il est donc sous-entendu que l’ancien président exilé est libre d’entrer à Madagascar sans mandat d’arrêt assigné contre lui et que le projet de loi d’amnistie devrait faire l’objet d’une adoption devant le parlement.

Son interprétation est certainement celle de la SADC. C’est ainsi que la troïka de la SADC a convoqué les acteurs politiques malgaches pour de plus amples explications sur ces deux points. A savoir, l’empêchement du retour de l’ancien président et la répression pacifique de la mouvance Zafy à Ambohijatovo. Deux sujets qui se présentent comme contraires aux  dispositions de la feuille de route. Une décision plutôt généreuse de la part de la SADC avant qu’elle ne rejoigne le sommet des chefs d’Etat de l’Union Africaine pour son compte rendu de l’évolution à Madagascar. L’enjeu est très important, puisque l’ouverture financière qui commence à se sentir dépend largement du rapport de la Troïka de la SADC sur la situation à Madagascar.

Tant que règne la mésentente entre les malgaches, la communauté internationale risque d’orienter ses aides vers d’autres pays. Il convient pour tout le monde de mettre de coté leur orgueil afin que l’intérêt supérieur de la nation, clamé constamment, puisse vraiment être pris au sérieux.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *