Actualité

2 mai 2012

Manifestation à Ambohijatovo : La SADC en tongs !

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
sadc

Bien que prévenues à l’avance du rassemblement, les forces de l’ordre étaient arrivées très tôt pour contrecarrer les pro-Ravalomanana d’investir les lieux de la place de la démocratie. Un spectacle fascinant pour les journalistes et les spectateurs. Un moment désagréable pour ceux qui sont allergiques au gaz lacrymogène et un jour de perte pour les vendeurs qui se trouvent à proximité, obligés de fermer leur porte.

Toute la cavalerie était présente, militaires, gendarmes et policiers, camions et une dizaine de véhicules tout-terrain dont des pick-up offerts, selon certaines indiscrétions, par le président de la HAT. Pour disperser la foule qui s’est rangée du côté d’Ambatonakanga et aux abords des pavillons des librairies d’Ambohijatovo, les représentants des forces de l’ordre ont lancé des bombes à lacrymogène. Et le comble de la scène, les éléments encagoulés du groupe de sécurité et d’interventions spéciales (Gsis) était de la partie. Or, ils sont censés intervenir dans des cas très délicats. A chacun d’en juger si la manifestation de l’opposition est un cas très délicat. Pour certains, c’est sûr ! Avant l’arrivée des responsables, quelques personnes ont essayé de convaincre les personnalités des forces armées de leur laisser entrer dans le parc d’Ambohijatovo, mais il semblerait que les ordres étaient clairs et fermes.

Pour couronner le panorama, on a eu la visite inopinée de deux représentants de la SADC. Ils ont débarqué sur les lieux, en tenue plutôt négligée (tee-shirt et sandales). Ils ont demandé à voir un officier supérieur. Même s’ils parlaient en langue anglaise, les sous-officiers présents ont quand même réussi à leur dire que leurs chefs sont partis en patrouille. Une belle image qui ne laisse pas les commentaires à l’écart. Le général Richard Ravalomanana, commandant de la circonscription de la gendarmerie a précisé que ces représentants de la SADC ne savent pas délimiter leur champ d’action. Avant de débarquer à l’improviste, ils auraient dû faire une demande au préalable. En tout cas, le général, lui sait où est sa place !

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *