Actualité

16 avril 2012

Mami Bastah, a secoué le Piment Café

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
mami-bastah

Le week-end a été des plus divertissant pour les noctambules, en l’occurrence les habitués du Piment Café et du Café de la Gare. Mami Bastah, un adepte du folksong, a réussi sa prestation devant un public qui a longtemps oublié les sensations de la musique traditionnelle malgache.

De son vrai nom RANAIVO Maminirina Ramiandraharisoa, Mami Bastah est né le 06 août 1962 à Antananarivo. Passionné depuis son enfance par la musique, il a commencé à jouer de l’harmonica dès l’âge de 9 ans et au fil des années il a appris et a réussi à s’imposer comme étant un auteur-compositeur de « chansons à textes ». Après son passage depuis 1982 dans le groupe REMY, il a préféré rester en solitaire et depuis 2000, il fait connaître le « tandonaka », un genre musical traditionnel villageois de la Région du Vakinankaratra, qui fut oublié mais réveillé par Mami Bastah à sa façon.

Lauréat du Prix de l’Océan Indien en 2009, il ne cesse de faire vibrer ses fans. Les spectateurs du café de la gare ont eu leur lot d’ambiance en fin de semaine. Avec son chapeau de paille, son harmonica à portée de bouche et sa guitare qui pendait, une image que l’artiste a su implanter. Les thèmes de ses chansons varient selon le contexte mais la plupart parlent de la vie de tous les jours, entre autres la politique sous forme humoristique. La vision de l’amour à la façon Bastah, les paroles de « voasary mandarine » ont été reprises en chœur par ces admirateurs. C’était aussi une occasion de remettre au gout du jour le « tandonaka ». L’assistance n’a pas hésité à se laisser séduire et se défouler sur les rythmes qui font bouger sur place.

Se voulant toujours discret mais réputé dans son art, le chanteur aux talents inépuisables sait à quel moment réapparaître pour raviver les émotions de ses fans.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *