Madagascar

13 décembre 2011

Madagascar, une destination hors du commun pour le tourisme vert

More articles by »
Written by: HR
Étiquettes :
tourisme vert

Madagascar est une île tropicale dotée d’une nature exceptionnelle avec de nombreuses espèces de faune et de flore endémiques (à plus de 90%). La contrée est une destination par excellence pour le tourisme vert avec des découvertes aussi surprenantes les unes que les autres dans toutes les régions de Madagascar. On dénombre plus d’une cinquantaine de parcs et de réserves naturelles répartis à travers tout le territoire, ce qui démontre une fois encore, la grande richesse naturelle de ce pays.

Le Parc National d’Andringitra qui est célèbre avec le pic Boby, un des plus hauts sommets de Madagascar se trouve dans le Sud Est, à 47 km au sud d’ « Ambalavao ». Le site, emprisonné naturellement par des massifs rocheux, abrite une faune d’une richesse extraordinaire. On dénombre 190 espèces d’insectes, 78 espèces d’amphibiens, 50 espèces de reptiles, 54 espèces de mammifères et 108 espèces d’oiseaux. Parmi ces animaux, vous découvrirez entre autres le « Lémur Caffa », lémurien de fourrure brune ou le Vanga de Pollen (Xenopirostris polleni), une espèce de Vangidae menacée d’extinction.

Dans la région de Boina, à 450 km d’Antananarivo sur la route nationale N°4 se situe le Parc National d’Ankarafantsika. Le vaste espace naturel de 135 000 hectares est le refuge de nombreuses espèces d’oiseaux et de lémuriens. Sur place, il est possible de s’adonner à une randonnée de 2h et demi au plaisir des visiteurs selon des circuits proposés par des guides locaux. Notez que des hébergements sont disponibles pour ceux qui veulent rester plus longtemps.

Au sud Ouest de Mahajanga se trouve la Baie de Baly (ou baie de Majunga), plus exactement à 150 km de la province. La baie se caractérise tout d’abord par ses plages paradisiaques, ses fonds marins exceptionnels avec ses récifs coralliens. On trouve dans cette petite partie de l’île de nombreuses espèces d’animaux très rares à Madagascar. Par exemple, vous pourrez y rencontrer la fameuse tortue à éperon, quasiment introuvable ailleurs, ou encore des oiseaux comme l’ibis sacré, l’aigle pêcheur ou le héron de Hubert.

Le parc national de Namoroka, qui s’étend sur 22. 227 ha, se trouve également dans la région du Boeny. Le parc s’intègre avec la même aire protégée que le parc national de la baie de Baly. Pour les amoureux du tourisme écologique, la découverte des Tsingy de Namoroka, un paysage naturel de formation de calcaire sera une expérience hors du commun. Vous pourrez le découvrir soit par une visite terrestre avec un guide spécialiste soit par une visite aérienne à bord d’un petit avion.

Il faut dire que les sites et parcs nationaux ci-dessus ne sont qu’une liste limitée de ce que représente la richesse naturelle de Madagascar. L’île ne se découvre pas en un jour et regorge autant de surprises et d’endroits insolites dans tous ses recoins. Pour apprécier toutes ses beautés naturelles, un tour de tourisme écologique de la grande île est une expérience recommandée pour tous les amoureux de la nature.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. […] Alors que l’heure est plutôt grave pour Madagascar, les dirigeants peuvent tout de même souffler suite aux déclarations de César Coly. En effet, selon ses propos : « vous pouvez compter sur la communauté internationale ici présente à Madagascar ». […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *