Actualité

6 février 2012

Lycée Jacques Rabemenenjara à Toamasina: des vols en tout genre.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Dans l’unique Lycée public de la grande ville de Toamasina, poumon économique de la grande ile, des bandes d’élèves, encore adolescents agressent leurs collègues  dans le seul et unique but de leur nuire. Ils volent, pillent et  même détruisent gratuitement les motos, bicyclettes de leurs camarades de classe.

Le lycée Rabemananjara, voit sa population grandir de jour en jour, ce qui est normal car c’est l’unique établissement d’enseignement secondaire public de Toamasina. Les élèves, qui viennent généralement des zones éloignées de la ville, se rendent à l’école en moto ou à bicyclette. Le nombre de « deux roues » peut atteindre plus de cent  sur le parking du lycée pendant les heures de cours. Et  c’est sur ce même parking, qui se trouve dans l’enceinte même du lycée que, quand les propriétaires sont en classe,  les vols se font. Et ce sont les camarades de classe même des propriétaires de ces engins qui les volent.  On compte en moyenne deux vols de scooters par semaine, sans parler les vélos. Chose étonnante, les gardiens du lycée ne sont jamais au courant de ces vols ce qui laisse croire qu’ils sont peut-être complices voir même co-auteurs de ces délits.

Par rapport à cette situation délicate, les responsables du lycée, notamment le proviseur, les parents d’élèves ainsi que les autorités de la ville de Toamasina se sont regroupés pour trouver ensemble une solution à ce grave problème .Une des résolutions prises à l’issue de la réunion de ces parties est que la sécurité au sein de ce lycée sera sérieusement renforcée.

Les autorités de la ville vont aussi apporter leur contribution pour trouver des solutions comme par exemple de mettre au  service du lycée des agents de force de l’ordre qui vont opérer dans l’enceinte même du lycée. Le proviseur Monsieur Marie Louise Nirina razafimandimny a vraiment à cœur de régler cette affaire et rétablir à nouveau l’ordre dans son lycée.






 
 

 

Insécurité dans l’Ihorombe : facteur de blocage pour les producteurs

Ihorombe est l’une des 22 régions de la Grande île à subir la persécution des « dahalo ». L’insécurité reste le principal élément de blocage de la production agricole dans l’Ihorombe, alors que cette localité...
by Madahoax
0

 
 

Madagascar : Les Sakalava du Boina se préparent pour le « Fanompoam-be »

Malgré les influences étrangères, celles-ci  n’ont pas tout à fait réussi à acculturer certains traditionnels du pays. Comme chaque année, les Sakalava se réunissent dans le doany (sanctuaire sacré) de Miarinarivo M...
by Madahoax
0

 

 

Et c’est reparti pour une 19e Edition du festival Donia.

La ville de Nosy Be accueille depuis  dix-neuf ans, le grand festival dédié à la culture et à la musique. Le DONIA, nom attribué au festival, est un langage Sakalava qui signifie la vie, la belle vie. Il est le fruit de l...
by Madahoax
0

 
 

Miarinarivo a son nouveau centre télécom communautaire.

T.S.F est la première O.N.G humanitaire spécialisée en télécommunications basée à Pau. Elle travaille étroitement avec  la Commission Européenne et les Nations unies. Depuis ses onze ans d’existence, elle a collabor...
by Madahoax
0

 

 

Région Atsinanana, nouveau souffle pour le secteur industriel

La délégation conduite par le  vice premier ministre Botozaza Pierrot, chargé de l’économie et de l’industrie a rencontré dernièrement  les opérateurs de la région Atsinanana. Une stratégie de mobilisation écono...
by Madahoax
1

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *