Actualité

23 décembre 2011

Loi de finance 2012, pour un développement des énergies propres

More articles by »
Written by: Madahoax
Panneau solaire

Le gouvernement opte pour le développement des énergies renouvelables à Madagascar. Les équipements pour l’énergie renouvelable sont exonérés de droits de douane et de TVA dans la  loi de finances pour l’année 2012. Cette mesure a été prise dans le but d’inciter les opérateurs à investir dans la production d’énergie propre et en même temps palier aux manquements de la JIRAMA.

L’énergie solaire est la filière la plus exploitée. L’Agence pour le Développement de l’Electrification Rurale (ADER) recense plus d’une vingtaine de sociétés intervenant dans le domaine. De nombreux produits sont disponibles sur le marché. Outre les panneaux solaires classiques et chauffe eau solaire, on peut investir dans des réfrigérateurs, des chargeurs de téléphone, des lampes, des fours et autres équipements utilisant l’énergie du soleil. Dans le cadre de vulgarisation de ces produits, les entreprises travaillent avec des associations à vocation sociale ou des institutions de micro finance pour faciliter l’achat de ces produits. Une lampe munie d’une plaque solaire coûte 40 000 Ariary au moins alors qu’il suffit de débourser 400 Ariary pour une bougie. L’énergie solaire est encore trop chère pour le malgache moyen.

L’investissement est important et il faut prendre en compte divers facteurs avant de se décider. Même si on estime à plus de 2800 heures d’ensoleillement à Madagascar par an, ce chiffre diffère selon la région où l’on compte installer un panneau solaire. Dans les zones pluvieuses, le temps de charge des batteries est beaucoup plus faible. A puissance égale, il faut s’équiper d’un générateur photovoltaïque en plus si l’on se trouve sur la côte est par rapport à une installation à Tuléar.

On retrouve le plus de centrales solaires dans les communes rurales (Ampizarantany à Bongolava, Ankarefo et Ankadinandriana dans la région Analamanga…). Le développement de l’énergie solaire est remarquable surtout au niveau rural. Cependant, le solaire ne produit pas encore suffisamment de puissance pour soutenir une ville industrielle comme Antananarivo. Le SIM (Syndicat des Industries de Madagascar) dénonce d’ailleurs le manque de cohérence au niveau du gouvernement. Ce n’est pas en détaxant les équipements sur les énergies renouvelables que les industries pourront compenser le manque de puissance et délestages au niveau de la JIRAMA.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *