Actualité

3 mai 2012

L’injection de drogue dure prend de l’ampleur à Madagascar

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
drogue dure

Les statistiques révèlent des chiffres très inquiétants concernant le nombre de jeunes qui s’engouffrent dans l’alcool, le tabagisme et la prise de drogue. Mais le cas est plus inquiétant lorsque les mômes se mettent à la drogue. Les méfaits sont plus que dangereux. L’enquête menée l’année dernière auprès de la ville de Toamasina a révélé 200 cas de traitements de patients victimes d’injection de drogue dure.

Selon le général Dauphin Laha, secrétaire général de la commission interministérielle de coordination de la lutte contre la drogue (CICLD), « le cas d’injection de drogue dure peut être plus important dans la capitale ». En effet, durant la prise en charge des patients effectuée à Toamasina, les analystes ont identifié plusieurs sortes de stupéfiants comme l’héroïne, la cocaïne ou d’autres produits. Du constat des faits, il semble que ce sont les jeunes qui se ruent le plus vers la drogue, ils commencent à gravir un échelon plus complexe qui est plus que dangereux pour leur santé, comme si la cigarette et l’alcool ne suffisaient pas.

Pour le secrétaire général de la CICLD, il est plutôt pessimiste à ce sujet. « Nous sommes actuellement sur le point d’évaluer nos études. Mais en attendant les chiffres, nous avons observé qu’il y a une forte consommation de cigarettes et d’alcool et de même que le cannabis chez les étudiants ». C’est un risque qu’il faut absolument empêcher, mais compte tenu des moyens pour lutter contre la prolifération de la drogue, le travail est dur. « Madagascar a tout d’abord un problème de capacité carcérale. Certains responsables minimisent le fléau. Ils sont même parvenus à relâcher les drogués pour faire de la place aux brigands. Mais cette situation n’empêche pas la répression en cas de flagrant délit. Aussi, les actions sont axées sur la prévention du fléau », souligne-t-il.

Mais nous sommes conscients que les grands crimes qui se sont succédé récemment ont été liés à la prise de drogue. Une conclusion que Dauphin Laha a tenu à préciser.

 






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
militaires et etudiants

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 

 
cenit

Le premier tour des élections présidentielles pour le 8 mai 2013

La crise prendra fin dans neuf mois. Le CENITa publié de manière très officielle le calendrier électoral conformément à l’esprit de la feuille de route. Le premier tour des élections présidentielles se tiendra le 8 ma...
by Madahoax
0

 
 
moto

Où sont vos casques?

Une scène qui ne choque pas ou du moins qui ne choque plus : au milieu des embouteillages, entre camions, 4×4, taxis, taxis be et charrettes, des scooters et des motos se faufilent et profitent du moindre centimètre car...
by Madahoax
0

 

 
enam

Le ministre de la Population veut imposer l’inscription de « ses » candidats à l’ENAM

Pour beaucoup, l’ENAM (Ecole Nationale d’Administration de Madagascar) représente la voie royale pour accéder aux plus hauts emplois de l’Etat. Créé en 1960, l’école publique était rattachée à l’Université de...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *