Actualité

24 février 2012

L’heure du FFKM a peut-être sonné.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,
ffkm

Après avoir fait la sourde oreille aux appels incessants des partis politiques, le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar a finalement consenti à sortir de son mutisme.

On se souvient qu’en 2009, les négociations entre les partisans de Marc Ravalomanana et ceux d’Andry Rajoelina avaient magistralement capoté. Ces négociations étaient placées sous l’égide du  FFKM. Celle ci à l’époque était divisée car le chef de l’église FJKM, fervent admirateur de Ravalomanana, ne pouvait n’être que juge et parti.

Est-ce le l’atmosphère sociale oppressante qui règne sur le pays qui les a motivé ? Ou est ce que les chefs d’églises ont été lassés par les discours moralistes du vice ministre de l’Afrique du Sud, pays dont les agissements de son président n’ont rien de ceux d’un saint ? Ou est ce tout simplement parce que la déontologie leur impose un examen de conscience et  les oblige à dépasser leurs dissensions ? Nul ne le saura car ils ont décidé de se réunir en conclave. Toujours est-il que les représentants des quatre églises agréées ont finalement réussi à se mettre d’accord sur le message pastoral à délivrer à la nation.

Le pasteur Gilbert Randrianirina, porte parole des représentants des quatre églises, a tenu à préciser d’emblée que leur décision n’a pas été dictée par l’appel du chant des sirènes politiques. Leur action relève d’une réflexion mûre et responsable. Ils se posent en tant que « Ray amandreny. » Quand  leurs enfants ont des problèmes de coexistence, les parents  viennent d’eux même pour les aider à les solutionner et aident les uns et les autres à concilier leurs idées ou à défaut trouver un terrain d’entente.

C’est dans ce sens que le Conseil Œcuménique a voulu lancer un message aux protagonistes. Ce message se veut être de paix. Pour arriver à s’entendre, les « belligérants » devront faire preuve de bonne foi et faire leur les concepts de tolérance et de rédemption.

La réconciliation est à ce prix. Mais si l’homme dans sa nature même est enclin au pardon, il n’en va pas toujours de même pour la rédemption.  






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. […] On n’attendait plus que le représentant des journalistes pour compléter la liste des entités de la société civile, membres de la CENIT. […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *