Actualité

24 février 2012

L’heure du FFKM a peut-être sonné.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Après avoir fait la sourde oreille aux appels incessants des partis politiques, le Conseil des églises chrétiennes de Madagascar a finalement consenti à sortir de son mutisme.

On se souvient qu’en 2009, les négociations entre les partisans de Marc Ravalomanana et ceux d’Andry Rajoelina avaient magistralement capoté. Ces négociations étaient placées sous l’égide du  FFKM. Celle ci à l’époque était divisée car le chef de l’église FJKM, fervent admirateur de Ravalomanana, ne pouvait n’être que juge et parti.

Est-ce le l’atmosphère sociale oppressante qui règne sur le pays qui les a motivé ? Ou est ce que les chefs d’églises ont été lassés par les discours moralistes du vice ministre de l’Afrique du Sud, pays dont les agissements de son président n’ont rien de ceux d’un saint ? Ou est ce tout simplement parce que la déontologie leur impose un examen de conscience et  les oblige à dépasser leurs dissensions ? Nul ne le saura car ils ont décidé de se réunir en conclave. Toujours est-il que les représentants des quatre églises agréées ont finalement réussi à se mettre d’accord sur le message pastoral à délivrer à la nation.

Le pasteur Gilbert Randrianirina, porte parole des représentants des quatre églises, a tenu à préciser d’emblée que leur décision n’a pas été dictée par l’appel du chant des sirènes politiques. Leur action relève d’une réflexion mûre et responsable. Ils se posent en tant que « Ray amandreny. » Quand  leurs enfants ont des problèmes de coexistence, les parents  viennent d’eux même pour les aider à les solutionner et aident les uns et les autres à concilier leurs idées ou à défaut trouver un terrain d’entente.

C’est dans ce sens que le Conseil Œcuménique a voulu lancer un message aux protagonistes. Ce message se veut être de paix. Pour arriver à s’entendre, les « belligérants » devront faire preuve de bonne foi et faire leur les concepts de tolérance et de rédemption.

La réconciliation est à ce prix. Mais si l’homme dans sa nature même est enclin au pardon, il n’en va pas toujours de même pour la rédemption.  






 
 

 

Militaires, politiques et malfaiteurs, la déroute de Madagascar

Les relations ambigües entre les militaires, politiciens et dahalos constituent le plus grand danger pour le maintient de la paix et de la sécurité à Madagascar. Les évènements de 2009 ont fait éclater au grand jour les ...
by Madahoax
0

 
 
rajoelina ravalomanana

Rajoelina et Ravalomanana ne sont pas les seuls à décider

Pendant qu’Andry Rajoelina s’installe dans ses quartiers à Rio de Janeiro, à l’hôtel Arena en face de Copacabana, les entités politiques et civiles se bousculent à Madagascar pour organiser des rencontres entre les d...
by Madahoax
0

 

 
Madagascar La Banque Mondiale évalue

La Banque Mondiale dresse un bilan alarmant sur Madagascar

La banque mondiale a sorti un rapport intitulé « Madagascar – après trois ans de crise : évaluation de la vulnérabilité et des politiques sociales et perspectives d’avenir ». Si l’institution internationale a bl...
by Madahoax
0

 
 

Edito : L’argent nous tuera tous

Nous avons toujours eu un rapport complexe avec l’argent. Si on dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, il n’empêche que tout le monde court après. Il semblerait que l’on ne cherche pas le ...
by Madahoax
2

 

 

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. […] On n’attendait plus que le représentant des journalistes pour compléter la liste des entités de la société civile, membres de la CENIT. […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *