Actualité

8 juin 2012

Les pétroliers dans la tourmente

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
Petrolier

Omer Beriziky tente de sauver les meubles après les déclarations fracassantes de Rajoelina en réponse aux revendications des groupements du secteur privé. Il n’est pas question de relance économique tant que les problèmes politiques ne sont pas réglés. Le premier ministre a organisé un atelier avec les opérateurs économiques pour rassurer ces derniers. Au cours de cette session, les opérateurs économiques ont soulevé les problèmes rencontrés par le secteur pétrolier. Si des mesures ne sont pas prises très rapidement, les distributeurs pétroliers risquent la faillite.
Une chute éventuelle du secteur pétrolier aura des répercussions sur tous les autres secteurs de l’économie.

 Actuellement, même les compagnies d’envergure internationale rencontrent des difficultés pour l’importation de carburant et pour la distribution sur l’ensemble du territoire. Le prix à la pompe est fixé par l’Etat ce qui a entraîné un manque à gagner de 100 milliards d’Ariary (50 millions USD) pour ce premier semestre pour les opérateurs du secteur. Ces derniers demandent le retour à la vérité des prix le plus rapidement possible, ce qui se matérialisera par une hausse inévitable des prix à la pompe.

Même si les opérateurs comprennent la position du gouvernement qui ne veut pas avoir à faire à une explosion sociale, ils assurent que l’augmentation des prix ne serait pas aussi importante si l’Etat applique correctement les mesures d’accompagnement proposées. Par exemple, l’application d’un taux fixe à l’importation pour les compagnies pétrolières permettrait de limiter une hausse des prix à la pompe. Pour l’instant, les opérateurs économiques se trouvent dans l’incapacité de faire face à leurs obligations fiscales à cause de cette situation. Ce déficit au niveau des recettes fiscales a déjà été signalé au niveau du Trésor Public. L’Etat n’arrive plus à entretenir convenablement ses infrastructures. Les routes sont abîmées alors que le Fond d’Entretien Routier provient des taxes sur les hydrocarbures.  

Les opérateurs privés ont tenu à rappeler au premier ministre qu’ils sont les premiers contribuables de l’Etat. Sauver le secteur privé revient à sauver l’Etat lui-même.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *