Mode

23 février 2012

Les mannequins « gasy » ont de l’audace à revendre.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes :

Le mannequinat est un métier qui exige une certaine exposition corporelle pour valoriser un certain produit. Il en est ainsi des lingeries fines. Si on se réfère à la culture occidentale, le défilé de mannequins presque nues sur les podiums, n’a rien de surprenant. Certaines se pavanent sans même porter de haut quand le styliste et la collection exigent.

Le mannequinat est un métier qui exige une certaine exposition corporelle pour valoriser un certain produit. Il en est ainsi des lingeries fines. Si on se réfère à la culture occidentale, le défilé de mannequins presque nues sur les podiums, n’a rien de surprenant. Certaines se pavanent sans même porter de haut quand le styliste et la collection exigent.

Les défilés de mode sont d’actualité dans les soirées malgaches. Auparavant, on avait toujours gardé une certaine pudeur lors de ces défilés de mode. Les modèles faisaient  encore preuve d’un peu de retenue. C’était vrai  jusqu’à il y a quelques années. Au jour d’aujourd’hui, les mannequins se dévoilent de plus en plus. Sexy et sans complexe, tels sont les critères retenus par les  organisateurs de défilés de lingeries fines.

Ces événements figurent parmi les rendez-vous qui récoltent beaucoup de succès auprès des amateurs, pas seulement la gent masculine, mais également les dames. Si la collection l’exige, bon nombres de ces filles osent maintenant porter ce genre de tenue qui, parfois, laisse entrevoir leur intimité. Est-ce le progrès ? Ou encore le fruit de ce qu’à engendré la pauvreté ? Ou seulement l’expression de «  la liberté individuelle »? On sait que le domaine du mannequinat, bien que ce soit un métier difficile, procure aux jeunes un divertissement, mais aussi un peu d’argent de poche. D’autres activités similaires surgissent depuis quelques temps, s’apparentant à une « exploitation» si l’on permet de le dire, des jeunes filles. Telles les animatrices de vente, les hôtesses. Les responsables leur font porter des tenues parfois  à la limite de la décence pour attirer la clientèle.

Il est sûr que la frange puritaine va pousser des hauts cris  mais il faudra peut-être qu’ils s’y fassent.  Le progrès est passé par là et on n’est jamais  qu’en 2012.






 
 

 

Gwen Rakotovao, une malgache à New York

Jeune franco-malgache née en Normandie, Gwen Rakotovao ébloui et envoûte tous ceux qui la regardent danser. Danseuse, chorégraphe ou mannequin, elle a fait ses débuts en Normandie avec Luc Moka un chorégraphe de renom. Da...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. saka

    Peut-être que c’est le signe de progrès dans la culture occidentale mais ici dans notre pays selon mon opinion -oh! Ouverts d’esprit acceptés mon opinion sans me juger ni me traiter de coincée du cul- comme une « déculturisation » (je me permet) de Madagascar ! Qui de nos jeunes s’intéressent actuellement à notre culture? Juste fiers de copier celle des autres!
    Les chanteuses malagasy qui sont fières de porter les tenues africaines… Combien d’africaines stars mettent des tenues malagasy?
    Même les occidentaux qu’on copie remettent leurs tenues traditionnelles pour certaines occasions! Alors arrêtons d’appeler progrès la disparition de la culture malagasy!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *