Actualité

26 janvier 2012

Les malgaches maîtrisent de moins en moins bien le français

More articles by »
Written by: Julia
francais

Madagascar fait parie des 49 pays membres de l’organisation internationale de la francophonie. La langue française est la deuxième langue officielle du pays pourtant les effets de la malgachisation de l’enseignement en 1972 se font encore ressentir jusqu’à maintenant. Passée au second plan, la langue française n’a plus été enseignée au cycle primaire. Cependant, face à la résistance des professeurs des universités, l’enseignement supérieur se faisait en français. Les élèves les plus doués arrivaient à se débrouiller tandis que les autres se retrouvaient dans l’échec scolaire faute de comprendre la langue.Face à l’échec de la malgachisation, les gouvernements qui se sont succédés ont fait machine arrière. La langue française a repris sa place prépondérante dans le système éducatif malgache. Tous les cours se font en français au grand désespoir des défenseurs du malagasy. Pourtant, le mal a été fait : de nombreuses générations de malgaches ont été sacrifiées et ne maîtrisent pas du tout la langue de Molière. Les enseignants d’aujourd’hui ont été les élèves des générations victimes de la malgachisation ne maîtrisant pas du tout le français. Le niveau baisse au fil des générations.

Ce handicap se ressent surtout au niveau professionnel où la maîtrise du français est obligatoire. Les entreprises se plaignent du très faible niveau d’expression et de rédaction des jeunes cadres malgaches. Aujourd’hui, seul un collégien sur cinq maîtrise le français. Les nantis et ceux qui en ont les moyens ont envoyé leurs enfants dans des écoles privées où l’enseignement de la langue française reste très bon. Cela correspond à 1% de la population malgache.

Selon le président de la fédération internationale des professeurs de français, l’apprentissage de la langue ne se limite pas aux cours dispensés à l’école. Il faut lire et pratiquer la langue. Mais lorsque les parents ne maîtrisent pas le français, c’est normal que les enfants éprouvent des difficultés. L’échec de l’administration et des élites malgaches on conduit à l’absurdité suivante : les malgaches ne maîtrisent plus le français et de moins en moins bien le malagasy. Le directeur de l’IFM (Institut français de Madagascar) déclare : « des hommes formés pour relever le défi manquent à l’enseignement à Madagascar ».






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *