Business

16 janvier 2012

Business : Les girofles de Madagascar

More articles by »
Written by: Julia
Étiquettes : ,
girofle

La production nationale de clous de girofle est estimée à 20 000 tonnes par an, ce qui fait de Madagascar le deuxième producteur de girofle au monde, loin derrière l’Indonésie qui en produit au moins 80 000 tonnes. La production est répartie dans les provinces de Tamatave, Fianarantsoa et Diégo Suarez. Le giroflier a été introduit à Madagascar en 1827 par Pierre Poivre, et les premières plantations ont été établies en 1900.

La production des girofliers est très irrégulière. Il porte des fruits au bout de la cinquième année, la récolte de clous de girofle est appréciable à partir de la huitième année, et la pleine production n’est atteinte qu’au bout de la vingtième année. Le rendement annuel par arbre est estimé entre 6 et 16 kg de clous frais. La production a un caractère cyclique, influencé par la pluviométrie. Une faible pluviométrie favorise la production des clous de girofles au détriment des feuilles. Une bonne pluviométrie favorise le développement des feuilles au détriment des clous.

Les clous de girofles sont vendus en tant qu’épices entrant dans la composition de plats culinaires mais également dans des composés pharmaceutiques. Les clous broyés sont des composants de cigarettes indonésiennes (les kretek) très prisées par la population locale. L’huile essentielle des clous de girofles est utilisée en aromathérapie pour ses propriétés antiseptiques et anesthésiques.

Premier consommateur mondial de girofle, l’Indonésie était le premier importateur jusqu’à ce que le pays devienne autosuffisant. Cette situation a entraîné une surproduction mondiale puisque l’Indonésie a arrêté d’importer du girofle et les cours mondiaux ont chuté. Le girofle fait partie des principaux produits de rente exportés par Madagascar avec la vanille, le café et les litchis. Singapour reste le principal débouché d la grande île en achetant plus de la moitié de la production. Le reste est exporté vers l’Europe, les Etats-Unis et Hong Kong.

La filière des clous de girofle est cependant menacée par la déforestation, par les plantations vieillissantes qui n’ont pas été renouvelées et le manque d’organisation et de coordination entre les différents acteurs de la filière. Les efforts des producteurs et du gouvernement sont axés sur la régénération des pieds de girofliers et la mise en place de normes de qualités pour mettre en valeur les produits malgaches.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. […] remarqué une embellie notable du volume des exportations des produits phares tels que la vanille, le girofle, le litchi. La production de girofle a été particulièrement intéressante cette […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *