Actualité

3 mai 2012

Les élèves rejoignent la grève des enseignants !

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , ,
greve

Comme toutes choses interdépendantes, il est logique que les élèves soient eux aussi touchés par les conséquences de la grève de leurs enseignants. A l’approche des examens officiels, les lycéens techniques d’Alarobia ont effectué une marche vers Anosy pour soutenir leurs professeurs.

Bien que le ministère des finances et du budget ait honoré une partie des revendications des enseignants des écoles, collèges et lycées publics, les professeurs semblent ne pas être d’accord sur la majoration de certaines indemnités. « On nous a promis une majoration de 100% pour certaines indemnités, seulement il faut tenir compte de la valeur actuelle de l’argent. Augmenter 100% des indemnités de 90Ar ou de 450Ar, croyez-vous que c’est du sérieux ! », s’exclame un professeur. Pour les grévistes, le comportement du ministère en question s’apparente à une insulte pure et simple de leur profession. De plus, ils font remarquer que seules 4% des réclamations ont été contentées. Du coup, la grève continue !

Une situation qui a poussé les élèves du lycée technique d’Alarobia de se dépêcher vers le bloc administratif de l’Education nationale à Anosy pour rejoindre les manifestations des enseignants. Au cours de leur trajet, ils ont incité les autres lycéens des établissements se trouvant aux alentours à se rallier pour la même cause. Ainsi ont rejoint la troupe, les lycéens d’Ampefiloha, ceux du LTP Mahamasina et Antanimbarinandriana. Le message était clair, « nous demandons à l’Etat de vite résoudre le problème car les circonstances actuelles enveniment nos études ». Une démarche très compréhensible de la part de ses élèves, vu que les premières épreuves officielles, en l’occurrence le BEP, se tiendront la semaine prochaine.

Aux yeux des responsables administratifs, la grève des enseignants est considérée comme inoffensive, mais que diront-ils de la décision des élèves à renflouer le nombre des manifestants devant le ministère de l’Education nationale ? Le président de la HAT quant à lui, réitère le fait que la transition n’est vraiment pas la période opportune pour toutes revendications qui n’ont pas été honorées durant les mandats respectifs des anciens dirigeants du pays. Pourquoi pas ? D’antan, on risquait notre carrière si on bougeait le petit doigt !

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *