Actualité

23 février 2012

Les bornes fontaines approvisionnent 74%des foyers malgaches.

More articles by »
Written by: Madahoax
borne

Avoir une installation individuelle d’eau potable reste encore un luxe pour les ménages malgaches. Le coût élevé des branchements en est l’une des principales raisons. La plupart des foyers urbains malgaches optent pour les bornes fontaines installées dans chaque quartier notamment dans la commune urbaine d’Antananarivo pour satisfaire leurs besoins en eau potable.

Il n’est pas rare de voir de longues queues de seaux et de récipients en tout genre devant les bornes fontaines publiques  de la capitale toute la journée. Un responsable d’une borne fontaine dans le quartier d’Ivandry affirme que les files d’attente commencent vers 3h du matin alors que celle-ci n’ouvre qu’à 5h.

La situation était encore plus désastreuse il y a quelques années. Ces dernières années, dans son programme d’action  pour Madagascar, le WSUP a construit des bornes fontaines, des blocs sanitaires, des toilettes publiques et des lavoirs publics. Ces infrastructures ont été mises à la disposition des foyers malgaches dans le but de satisfaire les besoins de la population malgache en eau courante. C’est ce que Baghirathan, directeur de projet au sein du WSUP ou Water Sanitation for urban poor a indiqué pendant la journée d’ouverture de « la mise à l’échelle des services abordables et pérennes en eau, hygiène et assainissement dans l’agglomération d’Antananarivo »

Ce programme est en étroite collaboration avec la Commune Urbaine d’Antananarivo (CUA), la société malgache de distribution d’eau et d’électricité (JIRAMA) et l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (APIPA).

Pendant cette journée, le WSUP a exprimé son souhait d’augmenter le nombre d’infrastructures à installer dans la capitale. Une importante aide financière est aussi prévue afin de soutenir techniquement et matériellement les institutions partenaires du projet. « Nous entamons actuellement des négociations avec des bailleurs européens. Mais ce qui est confirmé en ce moment, c’est le financement de l’USAID et de la fondation Bill et Melinda Gates »confirme encore Baghirathan.

Une éventuelle extension vers les autres grandes villes de Madagascar dépendra du montant total des financements récoltés par le programme.

 






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *