Actualité

19 janvier 2012

Le télé-enseignement de plus en plus prisé

More articles by »
Written by: Julia
tele

Le développement rapide de l’enseignement secondaire, la saturation des infrastructures universitaires et la pénurie de formateurs ont remis en question le système traditionnel de l’enseignement en salle. Après avoir étudié différentes hypothèses, le Gouvernement a fait son choix et créé (par le décret 92953 du 04.11.92) le Centre National de Télé-enseignement de Madagascar, le CNTEMAD. En plus des nouveaux bacheliers, le Centre accueille des travailleurs désireux de  poursuivre leurs études dans leur propre environnement intellectuel et culturel. L’ouverture de Centres Régionaux dans toute l’île est ainsi un facteur de rétention de ces travailleurs dans leur lieu d’affectation.

Initié par une équipe d’enseignants chercheurs des universités malgaches, le Centre offre à son audience des cours par correspondance dans les domaines du Droit et de la Gestion (formations universitaires), ainsi que dans les domaines du Commerce, de la Communication, de l’Informatique (une formation professionnelle). Les diplômes délivrés par le CNTEMAD constituent des diplômes d’une institution sous la tutelle directe du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Ces diplômes ont fait l’objet d’arrêtés ministériels d’équivalence de la Fonction Publique et sont reconnus par les Universités extérieures notamment francophones.

Depuis ces cinq dernières années, le nombre d’étudiants n’a cessé de croître, à ne retenir que l’an dernier, le CNTEMAD a enregistré 11 000 étudiants répartis dans les 28 centres existant dans tout Madagascar contre 9000 auparavant.

Cette année, malgré l’ouverture officielle de la rentée, les responsables du  centre ont décidé de poursuivre les inscriptions après la célébration de fêtes de fin d’année et du nouvel an à la demande des particuliers. Ceci est dû à la suspension des activités pédagogiques au sein des universités publiques suite à la grève menée par le syndicat des enseignants-chercheurs (SECES). Ainsi les nouveaux bacheliers se sont tournés vers les cours à distance pour pouvoir poursuivre leurs études sans être tributaire de ces mouvements de grèves à répétition. Ainsi, on a remarqué une longue file d’étudiants à Ankadifotsy, siège du CNTEMAD. Quelques nouveaux bacheliers  ont  partagé leur lassitude d’attendre la rentrée universitaire d’Ankatso.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *