Actualité

30 décembre 2011

Le secret pour rester mince à Madagascar ? La pauvreté…

More articles by »
Written by: Madahoax

On pourrait croire à une mauvaise blague lorsqu’une femme demande à une autre : quel est ton secret pour rester aussi mince ? Celle-ci lui répond je n’ai plus rien à manger…Pourtant, 10% des femmes malgaches sont très maigres. Pas de régime spécial, pas d’activité physique spécifique, elles sont justes victime de la pauvreté. Malnutrition aiguë et sous nutrition en sont les principales causes : sur les femmes maigres, 17% présentent une maigreur légère et 18,5% souffrent d’une déficience énergétique chronique. Ceci explique que 7% des femmes sont considérées comme très petites, ne mesurant pas plus de 1,45 m à l’âge adulte.

Pour remédier à ce problème, des spécialistes en nutrition proposent des traitements pour aider les personnes à prendre du poids. Un sirop grossissant coûte 25 000 Ariary le flacon. Le patient doit prendre 4 flacons au minimum pour obtenir un résultat significatif. Très tendances, les cachets de spiruline sont également proposés. Complément alimentaire des sportifs, la spiruline est une algue. Elle est utilisée comme complément alimentaire pour son apport en fer et en protéines permettant la prise de masse musculaire et améliorant l’oxygénation des muscles au cours de l’effort. Cependant, nous sommes en présence d’un paradoxe puisque ces différents remèdes coûtent cher, or les personnes qui souffrent de sous nutrition n’ont pas les moyens de se les offrir. Si elles avaient l’argent, elles commenceraient sûrement par se nourrir normalement.

Toutefois, la majorité des femmes malgaches ont un poids normal (67%), 5% sont en surpoids et 1% sont obèses. Malgré ce faible pourcentage, le nombre de personnes en surpoids augmente chaque année. Les habitudes alimentaires des malgaches ont changé, les malgaches raffolent de plus en plus de nourritures riches en matières grasses (pâtes, frittes, pizzas…) et en sucres (sodas, jus…). Les personnes qui en ont les moyens mangent de plus en plus mal.

Néanmoins, la pauvreté touche les deux tiers des malgaches et a pour conséquence une forte insécurité alimentaire des ménages. Plus d’un tiers de la population est sous alimentée et la nourriture qui leur est disponible ne couvre pas les besoins énergétiques quotidiens. Les ONG se mobilisent pour le financement de programmes alimentaires surtout pour les enfants. Il faut tout de même rappeler qu’aucun recul de la malnutrition n’a été noté depuis une décennie à Madagascar.






 
 

 
Bila Tarabey signant son livre

Bilal Tarabey, Madagascar, dahalo

Enquête sur les bandits du Grand Sud. Voilà un petit livre qui est en réalité une petite fusée éclairante dans la littérature de l’Océan Indien. Sous-titré « récit » et signé par un jeune journaliste français d...
by Dominique Ranaivoson
1

 
 
La différence

Sur la route de Fianarantsoa

Fianarantsoa est l’une des grandes villes sur la route vers le sud de Madagascar. Elle se trouve dans la région Betsileo avec une population tout aussi accueillant et souriant. Voici quelques images pour vous donner envi...
by Madahoax
0

 

 

Morengy la boxe malagasy

Vous connaissez certainement la boxe anglaise, française ou thaïlandaise. Mais connaissez vous la boxe Malagasy, le Morengy ? Il est vrai que ce sport n’est pas très répandu dans l’ile et pour cause, il resemb...
by Madahoax
1

 
 

Emission de la Radio RDJ

La radio RDJ, innove en mettant en ligne ses émissions cultes. Il est possible de les écouter en différé. La cible de la radio sont les jeunes mais ses émissions sont vraiment tout public. On y retrouve de l’humour, ...
by Madahoax
1

 

 

Etudiants et dahalo, tous dans le même panier pour les forces de l’ordre

Des forces de l’ordre lourdement équipées, déployées en plusieurs unités, toutes en position de combat et prêtes à lancer l’offensive, c’est une image qui revient et qui ne choque plus les malgaches. S’agit il d...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *