Actualité

30 janvier 2012

Le roi du salegy entame 2012 avec un nouvel album torride « Mila anao »

More articles by »
Written by: Julia
Étiquettes : , ,
jaojoby

Jaojoby Eusèbe, chanteur originaire du Nord de Madagascar, est née le 29 Juillet 1955 à Anboahangibe, près de Sambava, l’une des capitales de la vanille au nord-est de Madagascar. Durant des années, Jaojoby a fait voltiger les 7 à 77ans  sur le rythme du salegy avec certains tubes comme Anao mbola tiako, A ro malemilemy. La musique qu’il distille est toujours souriante, les chœurs très présents. Dans ses chansons, le plus souvent y a une romance voire de l’humour.Voila déjà plus de quarante ans qu’il est sur scène, et cela malgré son âge, il ne cesse de vouloir être créatif et énergique. C’est ainsi qu’il a sorti son nouvel album baptisé « Mila anao », samedi dernier en France.

Etant le maître incontesté du salegy, il a toujours gardé le rythme de sa musique mais cette fois-ci il a fait appel à la collaboration de divers artistes issus de divers horizons musicaux. C’est ainsi que le sigoma, le malesa et l’antosy viennent pimenter ce nouvel album. Nous distinguerons entre autres, la touche très personnelle de Seta le saxophoniste, ou encore celle de Baba ou de Do à la batterie. Pour Jaojoby, la musique se combine comme d’habitude avec la famille, ses enfants Lucas, Jackson et Anderson ont eux aussi participé à cet album.

« Mila anao », comportant quatorze titres, garde le même tempérament que Velonô ou E tiako, les précédents.

Allant de l’amour que le titre de l’album porte à bout de bras, l’environnement et le respect des valeurs y trouvent leur place. Dans le contexte, l’amour est vivifié avec un grand A donnant ainsi à l’album un air assez langoureux. Les titres en témoignent : « Resinao zaho niany », « Mila anao », « Raho z’aeaiky fo’ » qui parle de la fidélité dans un couple qui devient rare ces derniers temps.

Quatre chansons parlent de l’environnement dont le morceau « Président », évoquant les ennemis d’État. Il s’oriente sur la déforestation, les feux de brousse et la sècheresse.

Dévoilant ses sentiments dans ses œuvres, il fait preuve de grand respect envers les femmes. D’ailleurs, il a dédié pas mal de ses chansons à la gente féminine.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *