Actualité

30 janvier 2012

Le roi du salegy entame 2012 avec un nouvel album torride « Mila anao »

More articles by »
Written by: Julia
Étiquettes : , ,

Jaojoby Eusèbe, chanteur originaire du Nord de Madagascar, est née le 29 Juillet 1955 à Anboahangibe, près de Sambava, l’une des capitales de la vanille au nord-est de Madagascar. Durant des années, Jaojoby a fait voltiger les 7 à 77ans  sur le rythme du salegy avec certains tubes comme Anao mbola tiako, A ro malemilemy. La musique qu’il distille est toujours souriante, les chœurs très présents. Dans ses chansons, le plus souvent y a une romance voire de l’humour.Voila déjà plus de quarante ans qu’il est sur scène, et cela malgré son âge, il ne cesse de vouloir être créatif et énergique. C’est ainsi qu’il a sorti son nouvel album baptisé « Mila anao », samedi dernier en France.

Etant le maître incontesté du salegy, il a toujours gardé le rythme de sa musique mais cette fois-ci il a fait appel à la collaboration de divers artistes issus de divers horizons musicaux. C’est ainsi que le sigoma, le malesa et l’antosy viennent pimenter ce nouvel album. Nous distinguerons entre autres, la touche très personnelle de Seta le saxophoniste, ou encore celle de Baba ou de Do à la batterie. Pour Jaojoby, la musique se combine comme d’habitude avec la famille, ses enfants Lucas, Jackson et Anderson ont eux aussi participé à cet album.

« Mila anao », comportant quatorze titres, garde le même tempérament que Velonô ou E tiako, les précédents.

Allant de l’amour que le titre de l’album porte à bout de bras, l’environnement et le respect des valeurs y trouvent leur place. Dans le contexte, l’amour est vivifié avec un grand A donnant ainsi à l’album un air assez langoureux. Les titres en témoignent : « Resinao zaho niany », « Mila anao », « Raho z’aeaiky fo’ » qui parle de la fidélité dans un couple qui devient rare ces derniers temps.

Quatre chansons parlent de l’environnement dont le morceau « Président », évoquant les ennemis d’État. Il s’oriente sur la déforestation, les feux de brousse et la sècheresse.

Dévoilant ses sentiments dans ses œuvres, il fait preuve de grand respect envers les femmes. D’ailleurs, il a dédié pas mal de ses chansons à la gente féminine.






 
 

 

Mami Bastah, a secoué le Piment Café

Le week-end a été des plus divertissant pour les noctambules, en l’occurrence les habitués du Piment Café et du Café de la Gare. Mami Bastah, un adepte du folksong, a réussi sa prestation devant un public qui a longtemp...
by Madahoax
0

 
 

Le jazz honoré par la chanteuse Zara

Notre bien-aimée île abonde d’artistes aussi habiles qu’appliqués. Dans le monde de la musique, en l’occurrence, on ne cesse de trouver des nouveautés. Ainsi le jazz a reçu une nouvelle adepte. Un peu discrète mais ...
by Madahoax
0

 

 

Felaniary : de la nouveauté dans l’air !

Longtemps resté à l’écart des projecteurs, le groupe Felaniary est de retour avec son nouvel album « Hiverina ». Un titre qui laisse apparaitre sa conviction à reconquérir ses fans. Le groupe œuvre pour le style mus...
by Madahoax
0

 
 

La talentueuse Rica représentera Tana au Concours national de la chanson en français !

L’Alliance française de Tananarive (Aft) a organisé depuis l’année dernière, un concours national de chanson en français. Actuellement, il est à son stade final. En effet, ce concours entre dans le projet culturel de ...
by Madahoax
0

 

 

Mirana en concert solo à Tana.

C’est l’une des plus brillantes candidates de la dernière édition de Pazzapa, une émission téléréalité organisée par la RTA qui avait pour but de dénicher des talents cachés. Mirana s’est fait remarquer par l’...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *