Actualité

18 janvier 2012

Le retour de Ravalomanana reste l'objet de discordes

More articles by »
Written by: Julia
rava

L’annonce du retour de l’ancien président Marc Ravalomanana par le président du Congrès de la transition a suscité la polémique, lors de la présentation des vœux au couple présidentiel. Le président déchu a encore renforcé l’imminence de son retour lors d’un appel téléphonique en direct à ses partisans qui ont tenu un meeting à Tsiroanomandidy. Il a ajouté qu’il ne viendra pas seul, mais sera accompagné par une délégation de la SADC tout en précisant qu’il ne fera pas de forcing.Seulement, suite à la divergence d’interprétation de la feuille de route, les forces armées ont été consignées. Rappelons qu’en Mars 2011, les forces armées avaient quadrillé l’aéroport d’Ivato lors de l’annonce du retour de l’ancien Président. Une vérification de son nom ou celui d’un membre de sa famille a été lancée sur la liste des passagers enregistrés sur le vol en provenance d’Afrique du Sud.

Or, la feuille de route a un effet obligatoire à l’égard de tous, y compris à l’égard des forces de l’ordre, puisqu’elle a été adoptée par les deux Chambres de la Transition et a été promulguée par le président de la HAT. La question qui se pose est pourquoi les forces de l’ordre, censées rester neutre, s’opposent-elles au retour de l’ancien président Marc Ravalomanana ?

Il est d’ailleurs stipulé dans la Constitution de la IV République, celle qui est, selon le président de la HAT, en vigueur et au dessus de tous, que « tout ressortissant malagasy a le droit de quitter le territoire national et d’y rentrer dans les conditions fixées par la loi ».

Quelques tenants du pouvoir avancent que le retour de  Marc Ravalomanana n’est pas opportun car il générera de nouveaux conflits. D’autres disent qu’il est libre de rentrer mais à ses risques et périls puisqu’il a été jugé coupable de plusieurs délits et risque la prison ferme. Le retour de l’ancien président est compliqué alors que d’autres exilés politiques ayant fait l’objet de condamnation judiciaire ont pu rentrer librement au pays.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *