Actualité

11 avril 2012

Le policier meurtrier raconte sa version des faits

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Situation qu’on peut classer de « miraculeuse » pour ce policier du nom de Brillant Armel Tsilanizara. Il est sorti de la réanimation depuis la semaine dernière après s’être tiré une balle dans la tête. Actuellement, c’est grâce à sa mère qu’il a été évacué à l’hôpital HJRA de la capitale pour un suivi médical. En effet, cette dévouée est venue expressément d’Antsiranana pour prendre soin de son fils. Elle est aussi un agent de police.

Depuis qu’il est capable de parler, les enquêteurs ont interrogé Brillant sur ce qui s’est passé à l’hôtel de Tuléar. Il s’explique, « la veille de ma mésaventure, j’étais ivre mais j’étais encore conscient de tout ce qui s’est passé. Quelqu’un s’est introduit dans ma chambre et a voulu me tuer. Je ne savais pas qui c’était puisque la lumière était éteinte ». Les investigations policières nous révèlent que le jeune homme était accompagné de deux « ampela » (fille), ils ont bu ensemble mais vers 11 heures du soir, celles-ci se sont éclipsées puisqu’il paraissait que Brillant les a menacées avec le pistolet. La suite, le lendemain c’est une autre fille, ayant un rendez-vous avec le policier, qui l’a découvert à moitié-mort sur le lit avec l’arme à la main. Et bien sur, c’est cette personne qui a alerté les responsables de l’hôtel.

Les mesures de sécurité sont renforcées à l’hôpital où Brillant suit ses soins. Ses collègues font le relai pour veiller sur sa personne. En tout cas il est reconnu coupable d’avoir commis le meurtre de son ex et de son rival à Mahazoarivo. Quant à l’affaire de Tuléar, l’enquête se poursuit. Pour l’instant, au cours des investigations menées sur les lieux où le fugitif a été grièvement blessé, la serrure de la porte de sa chambre n’a pas été forcée, en plus du fait que l’hôtel était bien clôturé et bien gardé.

 






 
 

 

Un agresseur de 17 ans tué par un policier

Malheureux agresseurs, ils ne s’attendaient pas à ce que leur coup puisse foirer. Un des leurs avait été abattu par un policier à Anosizato sur un terrain remblayé encore inoccupé. Les autres se sont fait la malle. Selo...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *