Tourisme

5 juin 2012

Le parc d’Anja, entre mythes et légendes

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , ,
parc anja

Située à une dizaine de kilomètres au sud d’Ambalavao, la réserve d’Anja de 13 hectares attire chaque année des milliers de touristes. Créé par une association de villageois, le site cultive son originalité au sein d’un paysage montagneux et sauvage. Si la réserve est toute petite, elle abrite 600 lémuriens. Voyageant d’arbres en arbres, prenant des bains de soleils sur les pierres, il est très facile de rencontrer des lémuriens dans cette réserve. Il est interdit de leur donner de la nourriture. Un touriste étranger attrapé en train de leur donner des bananes est passible d’une amende de 20 euros. Il faut au maximum 6 heures pour faire le tour du site.

18 guides touristiques issus des environs et formés par la direction régionale du Tourisme d’Amoron’Imania, se relaient pour accueillir et accompagner les touristes. Une heure de visite est rémunérée à 12000 Ar en moyenne. Les guides entretiennent judicieusement le mystère autours de la réserve d’Anja. Entre légendes locales et sites historiques, les visiteurs sont rapidement envoûtés par le charme des lieux. Il faut se préparer à une longue marche pour visiter chaque recoin de la réserve. Plusieurs cavernes et grottes ont jadis été occupées par les ancêtres. Au 18ème siècle, ces grottes servaient de cachette pour échapper aux guerres tribales. On retrouve encore aujourd’hui des tombeaux datant de 1700.

Le nom des montagnes situées autours de la réserve, « Izy telo mirahavavy » (les trois sœurs), provient d’une légende locale. Un roi de la tribu Betsileo régnait sur Anja. Père de trois filles, il voulu les marier à trois princes Vezo pour renforcer les liens avec son homologue Vezo. Le mariage arrangé n’a pas plu aux filles qui se sont échappées préférant mourir que d’accepter ces mariages. Elles ont escaladé chacune un « vatolampy » et ont sauté en même temps. En souvenir, les montagnes ont porté le nom de « izy telo mirahavavy ». L’aînée se prénommait Ihandrambaky, la cadette Andrambola et la dernière Ambohalady. Une histoire qui a charmé tous les visiteurs de la réserve.






 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




One Comment


  1. Le parc d’Anja est un endroit qui mérite vraiment d’être visité. http://www.tsiky-tour.com/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *