Actualité

28 février 2012

Le « Mouvement pour la démocratie » pour un amendement de la feuille de route.

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Certaines  dispositions de la feuille de route ont provoqué des remous au sein de la classe politique. Les différentes interprétations des textes  faites par les parties signataires ont quelque peu remis en question la crédibilité du processus. Des velléités d’abandonner ladite feuille de route  en faveur d’un dialogue malgacho-malgache ont même pointé le bout du nez. D’autres, en revanche  suggèrent quelques amendements à ce document cadre.

Le MDM, présidé par Pierrot Rajaonarivelo, appuie cette idée d’amendement. L’urgence est de redéfinir  les attributions  des uns et des autres afin qu’un gouvernement « inclusif » puisse vraiment voir le jour. Les divergences de vue du Président de la transition et  du Premier Ministre  risquent de terrasser le gouvernement. Quant à la position du MDM, elle est claire.

L’idée de sacrifier la feuille de route au profit du dialogue malgacho-malgache s’avère inutile et risque d’anéantir tous les efforts déjà entrepris. « Du moment qu’on a adopté la feuille de route, il faut faire avec… quitte maintenant à effectuer  des amendements décidés et acceptés par tous. Le temps des négociations n’est plus, seules les propositions d’amendements favorisant la bonne marche du processus  sont sollicitées… », a indiqué Pierrot Rajaonarivelo.

Actuellement, les représentants de la SADC consultent une à une les parties signataires pour que ces dernières puissent  étayer leurs propositions sur les points de divergence. D’ailleurs, la feuille de route est explicite à ce sujet : « Tout conflit dans l’interprétation et la mise en œuvre des dispositions de la feuille de route sera soumise à l’attention de la médiation de la SADC pour résolution ; »

Le président du MDM (à la fois ministre des Affaires Etrangères en activité) n’a pas oublié de toucher un mot  sur la conjoncture qui règne dans le pays. Il a fait appel à l’exécutif (il en fait partie !) de réagir vite pour trouver des solutions immédiates  La maitrise du pouvoir passe par le souci de l’intérêt général et doit être la priorité des priorités des dirigeants.






 
 

 

Militaires, politiques et malfaiteurs, la déroute de Madagascar

Les relations ambigües entre les militaires, politiciens et dahalos constituent le plus grand danger pour le maintient de la paix et de la sécurité à Madagascar. Les évènements de 2009 ont fait éclater au grand jour les ...
by Madahoax
0

 
 
rajoelina ravalomanana

Rajoelina et Ravalomanana ne sont pas les seuls à décider

Pendant qu’Andry Rajoelina s’installe dans ses quartiers à Rio de Janeiro, à l’hôtel Arena en face de Copacabana, les entités politiques et civiles se bousculent à Madagascar pour organiser des rencontres entre les d...
by Madahoax
0

 

 
Madagascar La Banque Mondiale évalue

La Banque Mondiale dresse un bilan alarmant sur Madagascar

La banque mondiale a sorti un rapport intitulé « Madagascar – après trois ans de crise : évaluation de la vulnérabilité et des politiques sociales et perspectives d’avenir ». Si l’institution internationale a bl...
by Madahoax
0

 
 

Edito : L’argent nous tuera tous

Nous avons toujours eu un rapport complexe avec l’argent. Si on dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, il n’empêche que tout le monde court après. Il semblerait que l’on ne cherche pas le ...
by Madahoax
2

 

 

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 



One Comment


  1. […] politiciens vont de chicaneries en chicaneries pour faire admettre leur point de vue sur l’application de la […]



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *